Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un dissate carriero di Marchand

Un samedi rue des Marchands
A saturday in Marchands street

Commentaires

  • suis distraite - ou j'oublie en avançant dans la rue… ne réalisais pas qu'il y en avait autant de fermés à la suite

  • Quelques autres sur la liste...La FNAC pas loin. Et tous ces faux-culs qui nous parlent de défendre le commerce de proximité, le patrimoine, l’animation intelligente de la ville…Et qui décident le contraire dans les officines et commissions feutrées. Larmes de crocodiles sur une ville qui se meurt. Beau comme du G. Filoche, c’est dire le degré d’hypocrisie que l’on atteint. Même l’ami François qui nous a mis le représentant d’Immochan (la filière immobilière) au bureau de la CCI («mais c’est un commerçant, comme un autre » dixit). Et tout les crédits du Fisac, des fonds structurels et du pognon que l’on prend généreusement dans nos poches pour « réhabiliter » les centre-villes…etc.

  • Jusqu'ici le centre pourrissait par le haut, maintenant c'est descendu au rez-de-chaussé mais ça fait bouger dégun, ah si on bloque le pont Daladier et les gardois qui auraient l'idée folle de descendre sur Avignon...

Écrire un commentaire

Optionnel