Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alò hoto !

Allo quoi !
Hello what !

1237119806.jpg

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Avec la caserne des pompiers la clinique de la TSF était un pilier de la Place Belle Croix
    La famille Douzon très investie dans le folklore provençal...
    Leur fille Anne travaille au Roure

  • Clinique de la TSF, du Jouet, de la Poupée…L’Estafette Renault est ici au vélodrome de Bagatelle dont la piste est déjà bien abîmée. On se souvient du cliché de la Libération avec le grand porte-voix place de l’Horloge (sur une voiture à bras) pour les jours sans électricité. La Clinique était alors au 45. Mais la Sté naîtra en 1954 au n° 122. On situe la fermeture du magasin à la fin des années 80 (Cf Tilia qui nous a donné 1988 comme année de réception du nouveau bâtiment des pompiers) mais la Sté ne sera liquidée qu’en 2002. J’ai le souvenir de M. Imbard, le dernier dirigeant, qui venait réparer notre téléviseur. Quelqu'un reconnaîtra-t-il l'homme qui est sur la photo ?

  • la publicité de la quincaillerie PELARDY au boulevard Limbert ravive des souvenirs........

  • merci Lou Ravi pour les précisions, mais ce n'est pas une estafette, à moins que tu n'utilises le nom comme générique pour un fourgon, alors Renault Goélette ou Peugeot?

  • Brigetoun, à propos de la "clinique" qui pouvait être aussi celle du jouet, de la poupée... tout ceci nous renvoie à une époque où tout se réparait au lieu de se jeter. Et il y avait des commerçants et artisans qui vivaient de ce travail.

    De nos jours, les objets en panne finissent à la décharge et ceux un peu plus conséquents tels les chauffages, climatiseurs ou les ascenseurs sont tous grevés de contrats de "maintenance" où des sociétés généralement fort lointaines facturent des redevances fixes et astronomiques, en contrepartie desquelles elles ne f... rien.

    C'est la modernitude...

  • Wilfrid, de profil les fourgons Peugeot (D4) et Renault (Galion/Goëlette/Voltigeur) sont très proches.

    Les éléments significatifs sont la hauteur des phares, plus hauts sur le Peugeot, et le bas de la face avant, vertical sur le Peugeot et plongeant sur le Renault.

    C'est donc un Renault...

    Et il doit s'agit d'un modèle relativement ancien, vu que la portière ouvre dans le "mauvais" sens.

  • Les bagnoles et autres ce n'est pas mon truc. Effectivement c'est plutôt une "Goélette". La Clinique de la TSF vendait, réparait mais aussi assurait la sonorisation de nombreuses manifestations.

Écrire un commentaire

Optionnel