Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

...

1584974785.jpg

Lien permanent 48 commentaires

Commentaires

  • en FRANCE le délit de blasphème n'existe pas mais vous êtes vite traiter d'islamophobe un mot inventé pour satisfaire certains!

  • Cette Une est bien représentative de l’esprit libertaire, «hors système» (je ne sais comment le qualifier) de Charlie Hebdo dont je suis un ancien abonné (à «Actuel» aussi). Il faut la prendre comme «dogmophobe» ainsi que tu l’écris. Sans plus. Car sinon elle serait pour les chrétiens de Syrie que l’on crucifie à vif aujourd’hui ou pour les moines tibétains que l’on affame jusqu’à la mort, pour leurs convictions religieuses et culturelles, dans des monastères isolés des plateaux tibétains, d’un accablement incompréhensible. Mais cette Une est hors sujet aujourd’hui. Comme le seront vite, passés les moments d’émotion, les manifestations de toutes sortes, unitaires ou pas, face à la barbarie des actes perpétrés et au symbole qui est de tuer des journalistes. Ce qui est en cause aujourd’hui ce n’est pas la religion mais le fondamentalisme et le fanatisme de certains. Qui n’ont strictement rien à cirer de nos «Je suis Charlie» ou de nos bougies allumées. Mon copain D. musulman pratiquant, me disait avoir à vivre un double rejet. Celui que l’on imagine mais aussi celui d’une grande partie de sa communauté quand il refuse d’entrer dans le jeu du prosélytisme et de la revendication religieuse (il a refusé de signer une pétition pour des repas à la cantine de ses enfants). Il m’a dit un jour, « vous les français » (il est marocain), vous êtes des lâches ». Je suis prêt à le croire. Comme quand je lis le blog de Gérard Filoche, l'homme de la "gauche" aux larmes de crocodiles. Il "condamne totalement" ce qui s'est passé. Encore heureux !

  • Ah ! Gérard Filoche !....
    Lou Ravi a raison, les "Charlie" et les bougies ne feront rien à l'affaire.
    Le fanatisme n'a pas de limite.

  • Oui, Jeandler, des actes ! Lesquels ? Contrits par notre impuissance, nous inventons des messes lumineuses pour avoir l'impression d'agir et tenir chaud à notre frilosité, parlons beaucoup et rentrons chez nous communiquer à nouveau dans l'océan de l'Internet.

    Comme tu l'écrivais, Lou, je m'attendais à ce que nombre de journaux fassent leur Une avec une Une "Charia Hebdo" de Charlie Hebdo. Il n'en fut rien. Tous les journaux firent leurs habituelles Unes larmoyantes.
    C'est pourquoi cette Une-ci m'a interpellé. D'abord : on y cite Avignon. Ensuite ce rejet absolu des religions monothéistes exprime bien l'exacerbation de nos sentiments dans les circonstances d'aujourd'hui.

    Alors, si nous sommes en guerre et s'il faut agir, ne nous reste-t-il qu'à nous engager dans l'armée ? On n'est pas encore arrivé à faire disparaître la haine et le sang avec des mots d'amour. (Encore une croyance religieuse...) Putain, ça y est, tout ça me rend réactionnaire. Ça craint.

  • Nos politiques dans leur ensemble demandent aux Français de ne pas faire l'amalgame entre les attaques Parisiennes et les Musulmans de France.

    Désolé mais :

    Lorsque lentement, insidieusement, les arbres de Noël disparaissent de nos écoles, je fais l'amalgame.

    Lorsque lentement, insidieusement, les crèches disparaissent de nos hôtels de ville, je fais l'amalgame.

    Lorsque lentement, insidieusement la viande de porc est supprimée dans les cantines scolaires, je fais l'amalgame.

    Lorsque des petites merdeuses nées en France se promènent voilées dans les rues , je fais l'amalgame.

    Lorsque je fais mes courses à Auchan ou les femmes voilées sont légion, je fais l'amalgame.

    Cet amalgame est encouragé par la lâche complicité des hommes politique qui, pour récupérer des électeurs acceptent de baisser leur froc.


    Jusqu'à quand

  • si nous sommes en guerre faut agir et ne pas renouveler des "accords de Munich"

    tous les pseudos imams étrangers qui prêchent la haine dans des salles de "prières" doivent être IMMEDIATEMENT expulsés!

    tous ces fanatiques bien connus des services de police et ceux qui reviennent des pays où ils sont endoctrinés IMMEDIATEMENT incarcérés!

    quitte à fâcher certains et me faire traiter de facho il faut créer un "Guantanamo" à la français dirigé par l'armée!

  • Je veux justifier mes écrits qui peuvent paraître excessifs:

    Je pense à tous ceux de ma génération à qui on confisqué leur 20 ans et leur jeunesse avec des images qu'ils ne peuvent oublier pour en arriver là!

  • Hum je suis tout à fait dubitatif. On peut gonfler ses muscles et sortir l’artillerie on n’arrivera pas à juguler l’islamisme tant que l’on n’aura pas clairement affirmé et imposé nos valeurs, nos identités (gros mots pour certains écervelés de « gauche »), nos choix de société. Sans que nous les défendions bec et ongle, sans compromission ni angélisme. Des frères Kouachi «dormants» il y en a des centaines en France, bien à l’aise dans ces banlieues où même la police n’ose plus entrer. Pendant ce temps on a des abrutis qui saisissent les tribunaux à propos de crèches, de manifestations taurines ou de je ne sais quelles nouvelles lubies à la mode. Pendant ce temps radio et télés nous la jouent réality-show avec la traque finale transformée en série américaine. Pendant ce temps on discute ferme sur qui «aura le droit ou pas» de défiler dimanche. Bon, assez de sinistrose. L’autre jour dans un bar de la Plaine (pour les gens du Nord je précise que c’est un quartier populaire de Marseille, pas la clientèle du genre Chez Gerboise ou La Mimiliotèque des jours d’été) j’ai entendu un bel hommage rendu à Jean Ferrat. Ni Noah ni Biolay. Mais le très droitier Didier Barbelivien, soutien de Sarko affirmé.Je l’ai retrouvé sur Youtube. Tu tombes sur la cul et tu te dis que décidément tu ne sais plus trop où tu habites…
    Ecoutez si vous ne la connaissez. Emus ?

    https://www.youtube.com/watch?v=O7o6o8iPoG0

  • merci pour ce lien.

    l'unité nationale républicaine de façade a volé en éclats et a fait long feu après les déclarations de certains dirigeants de gauche.

  • Lou, entièrement d'accord avec toi... jusqu'à sinistrose.
    Didier Barbelivien va gagner un point d'estime de ma part pour le sujet, mais, sans rire, Jean Ferrat aurait mérité... mieux. Je n'insiste pas. Mais c'est bien une preuve que l'art n'a pas de frontières politiques. Mince, j'ai dit "art" ???!!!

    Intéressant lien, Guima.

  • Questions sur les bateaux chargés de réfugiés

    Nul certes ne peut rester insensible devant les tragédies des réfugiés de toutes parts embarqués vers l’Europe sur des bateaux d’infortune très chèrement payés.

    Mais cela appelle tout de même plusieurs questions essentielles pour en finir avec une pratique d’immigration inéluctablement lourde encore de conséquences ultérieures très funestes.

    1/D’où viennent ces cargos ?Les réfugiés syriens ou iraniens n’ont pas de ports d’embarquement possibles sur la Méditerranée autres que ceux de Turquie. L’évidence, c’est que la Turquie, État particulièrement policier, laisse donc faire cela.

    2/Pourquoi ces réfugiés d’évidence essentiellement musulmans sunnites ne se réfugient-ils pas dans les très riches pays d’islam bien plus proches de leurs lieux de fuite tels que les Émirats Arabes Unis, le Koweït, l’Arabie Saoudite ?

    3/Peut-on sérieusement croire qu’un très grand nombre de ces réfugiés puissent disposer des milliers de dollars nécessaires à l’achat de leur transport sans aucun financement

    La dernière qui se pose donc est celle de savoir si l’immense migration des
    "boat-people" arabo-africains vers l’Europe n’est pas voulue, encouragée et même cyniquement planifiée au mépris du malheur des personnes et des familles ? Ne s’agit-il pas d’une forme de submersion démographique pensée et organisée ?

    Il est temps que les nations d’Europe renvoient les États musulmans à leurs responsabilités.

    C’est là un impératif et de charité et de sécurité

  • Des armes

    Une plume, pour chatouiller le nez des esthètes de l'horreur
    Une plume, pour écrire à tous mes amis-pierrots en vacances dans la lune
    Une plume, pour la remettre à l'aile de la colombe blessée
    Une plume, pour regarnir l'oreiller des songes-creux ensommeillés

    Un stylo, pour barbouiller de quatre couleurs mes anciens cahiers d'écolier
    Un stylo, pour écrire "Je t'aime" à tous ceux que j'aime
    Un stylo, pour signer des chèques d'avenir escomptés sur nos espoirs
    Un stylo, pour noter les plaisirs des minutes et des heures

    Un crayon, pour gribouiller au verso des pages des livres de prières
    Un crayon, pour tracer le contour de tes yeux dans la nuit
    Un crayon, pour l'odeur de son bois à mon machouillement nerveux
    Un crayon, pour esquisser le plan de notre maison commune

    Une gomme, pour dérouiller les barbelés de nos prairies mentales
    Une gomme, pour effacer les rides des ricochets sur l'étang de nos jours
    Une gomme, pour adoucir les traits de nos sévérités
    Une gomme, pour nettoyer les cartons souillés des assassins.

    Pierre Platon

  • Le texte est beau, oui. Mais aujourd'hui pour pouvoir garder sa plume il faut avoir des armes à la main. Même les médias, on l'a souligné, se sont couchés. J'ai apprécié que Valls révèle dans son discours ce beaucoup taisent: ce qui s'est passé dans certains établissements scolaires lors de la minute de silence. Omerta pour ne pas "jeter d'huile sur le feu" ou ne pas stigmatiser: On prépare un boulevard à MLP. Comme à Marselle où il y aura deux rassemblements. Ceci est à lire et méditer:
    Douglas Murray, écrivain et journaliste britannique, dans un entretien diffusé par la BBC le 7 janvier après les attentats contre Charlie Hebdo :
    « Il va y avoir un nombre considérable de réactions du genre ‘il faut défendre la liberté d’expression‘, ‘nous devons nous lever pour défendre la liberté d’expression » etc. Tout ça, c’est du vent.
    Depuis 2005 et l’affaire des caricatures danoises de Mahomet, publiées dans le Jyllands-Posten, tous les journaux européens se sont couchés. Aucun n’a soutenu ce journal ou republié de caricatures. Un seul l’a fait : Charlie Hebdo. Et aujourd’hui, tous ces journaux, et tous ces journalistes, clament qu’il faut étre ‘solidaire‘ de Charlie Hebdo. Mais c’est du pipeau.!
    Vous savez fort bien , et je le sais aussi, que jamais la BBC n’osera republier ces dessins. Aucun grand journal, aucun grand magazine, aucun grand media européen ou presque, n’osera. Et nous répétons comme des perroquets « défense de la liberté d’expression« . Dans les faits, c’est bien le contraire qui se passe. On répète en boucle qu’il ne faut pas laisser les terroristes gagner. Mais ils ONT gagné. Et à chaque fois ils ont gagné.
    Les terroristes, ont gagné leur combat. Ils ont réussi à bailloner, à étouffer, à faire s’éteindre tout un pan de la réflexion et du débat. Et tous ces ces gens, qui s’imaginent qu’ils défendent la liberté d’expression, ont en réalité cédé aux terroristes. C’est une humiliation. » 10/01/15

  • N'est-il pas d'ailleurs dangereux de répondre à cette violence en s'affichant comme cible ? (Badges, regroupements, etc.)
    Il me semble plutôt judicieux de se faire secret, de pénétrer insidieusement les milieux terroristes, afin de déjouer leurs projets et de démanteler leurs réseaux. Et les mieux placés pour le faire sont les musulmans pacifiques.

  • Malheureusement, les musulmans pacifiques sont terrorisés par leurs prêcheurs, ils portent quasiment tous le collier de barbe (et leurs femmes le foulard) pour ne pas se démarquer de leur communauté. C'est clairement expliqué dans la vidéo mise en lien par Guima...

  • Contrairement aux médias européens accusés de lâcheté par Douglas Murray (info relayée par Lou Ravi, un peu plus haut) un journal australien a relevé le défi :
    http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/un-journal-australien-publie-un-dessin-humoristique-du-prophete-mahomet_793291.html

    À noter que, malgré son insularité, l'Australie n'est pas à l'abri :
    http://www.lemonde.fr/international/article/2014/09/24/un-terroriste-presume-poignarde-deux-policiers-avant-d-etre-abattu-en-australie_4493151_3210.html

  • Comment on en est arrivé là :
    http://www.liberation.fr/societe/2005/02/21/un-ticket-pour-le-jihad_510275

    Noter l'attitude du "beau-frère" qui, sitôt arrivé en France, s'empresse de voiler sa sœur de la tête aux pieds et d'endoctriner ses copains avec l'interprétation ultrarigoriste des textes. Une confirmation de ce que je disais plus haut, les musulmans pacifistes sont sous le joug de leurs intégristes. Ne leur reste plus qu'à le secouer...

  • Désolé, je n'ai plus envie de voir des youtuberies ni des BFMeries, je n'ai plus envie de lire même mon cher Télérama, je n'ai plus rien à dire, ma plume est sèche, mon encre aussi... je remonte dans ma Lune, j'en redescendrai demain après-midi, VIVANT et DEBOUT, un point c'est tout... !

    L'ami Pierrot

  • D'accord avec Tilia, les musulmans pacifistes cela n'existe pas sauf le dimanche matin sur la 2 (Les chemins de la Foi), sauf lorsque les journalistes invitent un représentant du culte musulman, sauf, sauf...Je "caricature", bien sûr. Car cela existe mais de moins en moins. Mon copain D. a "bâché" sa femme pour répondre à la pression de ses proches. Et il en fut malheureux. Je ne l'ai pas vu ces temps-ci. Il est probablement indigné et même honteux, comme musulman, de ce qui s'est passé. Mais je suis sûr qu'au fond de lui il y a cette pensée: c'est très regrettable mais ne l'ont-il pas cherché ? Il partagerait en ce cas au moins ce point de vue avec JMLP à ce que j'ai cru comprendre des déclarations de notre borgne National. Infiltrer, pénétrer insidieusement etc. Certes. Mais qui comprend et parle couramment l'arabe ? L'ami Pierrot doit en savoir quelque chose s'il a toujours des contacts avec ses anciens collègues...En tous cas il écrit de jolies choses et je le préfère voir tenir la plume, s'occuper des Anciens du Lycée ou assurer la promotion d'Olivier Py plutôt que de faire de la politique: la gauche a assez perdu de voix comme cela...Sourire car on l'aime bien.

  • Je viens de croiser l'ami Pierrot. En vélo comme d'hab'. Je reviens pour ceci, plus sérieux: Dans les "quartiers", je le vois à Marseille, beaucoup attendent beaucoup de nous. Je pense aux plus anciens. Ces musulmans à qui l'on a fait suer le burnous mais qui ont pu vivre en harmonie, dans leurs convictions religieuses et leur vie de tous les jours, avec les autres. Ils sont souvent les premières victimes et de la délinquance et du développement d'un islamisme fanatisé qu'ils n'ont pas connu. Ce sont souvent eux les premières victimes de ceux qui pourrissent la vie des cités.

  • Lou Ravi, attention ! je n'ai pas dit "les musulmans pacifistes cela n'existe pas".
    Je dis que, malheureusement, ils comptent pour du beurre, vu qu'ils ne manifestent pas leur opinion et laisse le champ libre aux intégristes. Ce n'est pas la même chose.

    Le grand tort des musulmans pacifistes est de rester passifs en ne disant pas haut et fort qu'ils se désolidarisent totalement des intégristes et en le montrant par leur comportement.
    Par exemple, cesser d'humilier les femmes en ne répondant pas à leur bonjour (chauffeur de bus) ou pire, en refusant de leur serrer la main : un technicien venu faire une réparation chez nous a serré la main de mon mari en partant et il a ostensiblement refusé la mienne !...

  • Bien d'accord. L’exercice (la discussion) ici, sur un blog, est difficile car ce ne sont pas des conversations que l’on a mais des empilements de tranches d’avis, de commentaires, de pensées accolées où chacun met ses certitudes, parfois ses hésitations, rarement ses doutes. Les «évènements » me touchent parce que ma meilleure amie est veuve d’un intellectuel algérien. Elle parle et écrit couramment l’arabe. Elle me décrit la lente dérive de milieux qu’elle a connus heureux et libres. Me parle de ces gens avec qui elle a beaucoup partagé et partage encore dans un Paris qui se ghettoïse. Tout devient compliqué, raide, encombré de présupposés. Ouvrir le débat c’est tout de suite apparaître nauséeux aux yeux de certains qui préfèrent cacher leurs pensées comme de la poussière sous le paillasson. Sans compter avec ceux qui sont trop souvent «dans la lune» pour pouvoir écouter ceux qui ne pensent pas comme eux. (Suivez la flèche). Sur mon MP 4 que Papa Noël (que les libres Censeurs n’ont toujours pas réussi à mettre en prison) m’a apporté, j’ai mis en boucle quelques chansons préférées : Ferrat (je suis vieux jeu, je sais), Indochine (bof mais j’aime le son), The Shin Sekaï (j’adore) et évidemment Idir qui est un de mes chanteurs préférés, que j’ai vu plusieurs fois notamment au Thor et à Carpentras. Et en pensant à lui on pense évidemment à Matoub Lounès qui s’est tant battu pour la laïcité et qui est mort assassiné par les islamistes selon toute vraisemblance.
    Idir. Lettre à ma fille :
    https://www.youtube.com/watch?v=QXYtEz1qmz8

  • Lou Ravi, merci pour le lien vers la lettre qu'Idir adresse à sa fille.
    Ce lien m'a permis de découvrir une autre chanson d'Idir, en duo avec Enrico Macias, et de prendre conscience du sort tragique des minorités religieuses qui vivent dans leur pays d'origine, en lisant le texte accompagnant cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=oQZpHWm_N6k

  • Un commentateur écrit sur cette page :

    « L'on voit clairement des paroles plus incisifs et plus offensifs.
    Yidir n'est pas connu dans ce registre ! Une nouveauté de sa part ?
    Yidir veut s'en prendre à quelqu'un(s), mais qui ? Yidir étant très connu pour toujours s'être éloigné des clivages auxquels, malheureusement, s'adonnent certains de nos poètes, cela m'étonne cette nouvelle tonalité dans ces "paroles" !
    (...)
    « J'avoue ne pas saisir le sens cette soudaine attitude de Yidir...
    Mais qu'à cela ne tienne, Yidir reste un grand musicien et un grand interprète. »

    J'aimerais bien connaître le sens exact de la traduction en kabyle par Idir...

  • Michel, il me semble que le post du lun, 01/31/2005 - 15:41 répond à ta question.
    D'après ce qui s'y dit, Idir a traduit Brassens en adaptant, autant que possible, les paroles des Trompettes à la langue kabyle.
    Comme Brassens, Ydir a horreur des mondanités. C'est une des raisons pour lesquelles je trouve cet artiste kabyle éminemment sympathique. J'ai toujours eu une préférence pour les gens pondérés ;-)

  • tous ces rassemblements en hommage aux victimes et contre le terrorisme tournent à la récupération politique.

    Les CHARLIE doivent dessiner avec plaisir au paradis des journalistes de cette situation.

    Qu'is reposent en paix avec les autres victimes de la barbarie.

  • Donc, on a bien fait de tuer les caricaturistes de Charlie Hebdo... et qu'est-ce qu'on attend pour les autres ? CQFD... ! Bravo pour cet implacable raisonnement proustien !

  • Bravo madeleine!!!
    alors comme ça il faut éliminer les caricaturistes blasphématoires?
    c'est avec de pareils écrits que l'on cautionne les barbares!
    l'apologie du terrorisme est un délit lui, contrairement aux blasphèmes!!

  • je veux ajouter aussi Michel que je suis 100 pourcent contre le massacre de charles hebdo et j'ai la sympathie pour les victimes en meme temps.

Écrire un commentaire

Optionnel