Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou chalant

La péniche
The barge

696452690.jpg

Commentaires

  • Le capitaine n'a pas coulé avec son bateau, j'espère !

    Mais que c'est-il donc passé ?...

  • Notre mini Costa Concordia se nomme Ushuaia. La presse et France Bleu en ont parlé à l’époque (mois de juin). Avec cette question : qui va payer l’évacuation de la péniche (80 000 € pour une Freycinet en 2002) ? Elle était en très mauvais état, ce que ne laisse pas deviner la photo. Abandonnée sans que l’on se soucie de son sort. Pas d’autorisation d’amarrage à cet endroit. On a aussi évoqué le décès possible de l’occupant principal. Pas sûr que les assurances marchent. Bref un «encombrant» dont l’enlèvement risque de coûter cher à la collectivité…Je me demande quel est l’état de nos péniches qui squattent les abords du quai Saint-Lazare.

    http://www.francebleu.fr/infos/peniche/la-peniche-sera-decoupee-sur-place-1598335

    La Freycinet en 2002 :

    http://www.pnich.com/decoupage_peniche.htm

    Et pour finir des souvenirs: on doit bien être quelques uns ici à avoir fréquenté La Péniche, cette boite flottante amarrée aux Allées avant que les « croisiéristes » ne s’y installent…

  • Il me semble que l'Ushuaia n'est pas une Freycinet mais un "canadien" beaucoup plus long, les canadiens sont des bateaux construits au Canada et fourni à la France durant le plan Marchall, il s'agit en fait du bateau qui avait été victime de l'accident de l'écluse de Boléne quelques années avant (j'ai oublié sa devise dorigine). la porte supérieure de l'écluse s'était ouverte noyant le bateau sous des tonnes d'eau, tuant la marinière qui manoeuvrait à l'avant, le marinier avait eu un bras cassé et fut sauvé par son fils qui les attendait à l'écluse. Il reste d'autres canadiens qui continuent à naviguer sur le Rhône vous les repérerez facilement à leur poupes identiques à celle de l'Ushuaia.

  • Tilia ce bateau était en pseudo restauration avec entre autre des ouvertures pratiquées dans la bordaille assez près de la flotaison et qui n'ont jamais été refermées. Il y eut sans doute une voie d'eau et quand le bateau a gité l'eau s'est engoufré par ces ouvertures.

  • Bravo à Lou Ravi pour sa mémoire et merci à Wilfrid pour ses informations.

    Oui, Lou, La Péniche était bien amarrée à proximité des allées de l'Oulle. C'est dans ses flancs qu'il y a 42 ans j'ai dansé mon premier slow avec mon futur époux (et le dernier, vu la fâcheuse tendance de ses péniches à écraser mes escarpins :-))

    Auparavant, dans les années 68-69, La Péniche (la même ?) était amarrée sur le Rhône mort au début de la route d'Aramon, en territoire gardois donc.

  • J'aurais pensé que cet Ushuaia était plus petit qu'une Freycinet. Cela ne va pas être simple de la sortir de l'eau.
    Tilia: je crois bien que La Péniche était toujours la même péniche. Je l'ai connu plus tard, dans les années 80 me semble-t-il. On y accédait par une planche dotée d'une seule rambarde (?). Son exploitation ne fut, parait-il, pas toujours claire fiscalement parlant et du point de vue de la sécurité aussi. Vu les lenteurs administratives elle avait tout intérêt à changer de département à la première alerte.

  • La péniche dancing fermée, le propriétaire avait été tué au fusil de chasse, s'est détachée un jour de crue et s'est échouée un peu plus loin, je crois sur le pont de chemin de fer, après je ne sais pas...

  • Mais alors, notre fameuse péniche-dancing était peut-être celle qui a sombré en 1997 (voir le lien que j'ai mis plus haut) ?

  • Bonjour,

    Bien que ce post date depuis quelques temps... Etant la petite fille, je vais pouvoir vous "éclairer" !
    La "péniche" qui à la base s'avérait être un petit tanker a coulé quelques mois après son décès ! Il ne l'a jamais abandonnée, peu importe son état.
    Après l'avoir acquise autour de l'année 2008... Elle était toujours en bon état jusqu'aux intempéries d'il y a 3 ans (pardonnez moi pour les dates). Le rhône étant en "folie", un x bateau s'est détaché plus haut, percutant malheureusement le sien ! Créant ainsi une multitude de dégâts à droite et à gauche, dont certaines brèches qu'il a réussi en partie à réparer ! Mais à presque 86 ans... Son cœur a fatigué ! Il a été retrouvé par son locataire quelques jours après son décès.
    Alors permettez moi, mais le "Abandonnée sans que l’on se soucie de son sort"... n'a jamais été d'actualité ! Etant seul, il a fait ce qu'il pouvait avec les moyens qu'il avait.
    Peu importe les autorisations ou non. Il a vécu sa vie comme il l'entendait, avec ses envies, ses bons et mauvais choix.. Mais il a été heureux et surtout vivant !
    J'ai connu cette "péniche" sous ses meilleures années... Ce qu'il a fait, de lui même à 80 balais est remarquable.
    Cet homme avait énormément de gout, de cœur. Il suffisait de voir l’intérieur, tout comme son "jardin" au printemps pour s'en rendre compte.
    Bref, quand on connait la personne qu'il était et qui y vivait nous ne pouvons qu'effacer les préjugés !
    En vous souhaitant une bonne continuation et un bon week-end.

Écrire un commentaire

Optionnel