Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Atmousfèro 1910 porto de l'Oulo

Atmosphère 1910 porte de l'Oulle
Atmosphere 1910 the Oulle gate

770631758.jpg

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • alors là.. vraie nostalgie de ce temps que n'ai pas connu (je sais ce ne peut être de la nostalgie mais ça ne fait rien)
    nettement plus charmant que les bretelles et autos

  • Le Rhône semble plus proche, avant d'être canalisé on dirait qu'on lui laissait plus de liberté pour s'étendre!

  • On dirait un beau dimanche d’hiver. Plus de charretiers ni d’ouvriers mais des avignonnais endimanchés qui fréquentent en nombre les bords du Rhône, les allées et qui se rendent à la Barthelasse. Les uniformes ne sont jamais loin avec militaires, policiers et préposés de l’octroi. A ce sujet dans "Les remparts d’Avignon" Sylvestre Clap nous montre un plan d’après démolition de la porte où l’on voit bien le bureau d’octroi à droite (en entrant) mais aussi que la petite construction de gauche (derrière le futur Tout Va Bien) reste une annexe de ce bureau. Comme le remarque Wilfrid le fleuve était plus proche et on l'atteignait tout de suite depuis l'escalier qui, à gauche de la photo, menait à l'ancien quai qui servait, de débarcadère (entre les deux ponts). Je crois bien que l'on voit cet ancien quai, ou ce qu'il en reste sur certaines photos "1900".
    Je me demande bien ce que proposent les vendeurs ambulants dans leurs charretons.

  • La vue extérieure de la porte avant destruction ravive une question non résolue, à savoir : comment était-elle initialement dessinée ? Le peu que l'on voit sur les représentations XIX° - dessins corroborés par des photos - montre un assemblage dont les parties hautes sont tronquées, mais également bien peu conformes à une composition classique... notamment ces consoles qui portent des gargouilles, élements vraiment étrangers à l'architecture du XVIII°. A moins que ce soit autre chose que des gargouilles, mais quoi ?

    Ceci renvoie à une question de Lou Ravi au post précédent, avons-nous les dessins de Péru pour cette porte ? La réponse est malheureusement non, même si les Péru sont la dynastie d'architectes et sculpteurs dont le fonds d'atelier a été le mieux conservé.

    En fait, il faut bien se dire qu'en matière de construction, pour l'Ancien Régime, 99,9 % des dessins de projets ont disparu, et que ce chiffre monte sans doute à 99,99 % pour les plans d'exécution. Voilà pourquoi nous devons faire grand cas des quelques documents qui subsistent !

  • Non , c'est POM (Pontifex Optimus Maximus) . Au dessus devait se trouver le nom du pape régnant ( voir le dessin du ravelin de St. Michel). Ce qui indique que déjà à l'époque de la photo, les destructions supérieures étaient importantes . Et renforce mon questionnement sur l'aspect que pouvait bien avoir tout ça au départ ...

  • Je me demande bien ce que proposent les vendeurs ambulants dans leurs charretons demande Lou Ravi:

    ce sont des maraichers proposant leurs récolte.

    (trouvé après une capture d'écran zoomé)

Écrire un commentaire

Optionnel