Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Diane de Joannis de Châteaublanc

Diane de Joannis de Châteaublanc

3547658605.jpg

Commentaires

  • Je comprends mieux (car je ne connaissais pas ce portrait) pourquoi on l'a surnommée "la Belle Provençale". Sa terrible mort en 1667 marqua les esprits...Salaud de mari que ce marquis de Ganges ! Je crois que l'on déjà évoqué tout cela, Tilia en particulier. La descendance de Diane vendit le domaine aux Madon. D'où le célèbre hôtel de Madon de Châteaublanc, rue Banasterie.

  • En voyant ce portrait je me suis dis "tiens, voilà une belle mignardise !"
    Recherches faites, je n'en ai pas trouvé l'auteur.
    Par contre, j'ai trouvé la photo d'un beau portrait de la marquise de Ganges par Pierre Mignard :
    http://digitalgallery.nypl.org/nypldigital/dgkeysearchdetail.cfm?strucID=594226&imageID=1241529

    Le billet mentionné par Lou Ravi est le suivant :
    http://avignon.midiblogs.com/archive/2013/01/11/enco-d-aubanel-au-xviiie-siecle.html
    Le lien vers la page du site de la mairie où l'on peut lire le destin de Diane de Joannis de Châteaublanc raconté de manière légèrement différente par rapport à l'article de wikipédia, se trouve dans mon commentaire.

  • < Comment sait-on que Diane de Ganges était l'arrière-petite-fille de Nostradamus ? et si elle l'était de quelle manière ?
    Il me semble me souvenir dans la généalogie de la marquise publiée par Fortia d'Urban - mais c'est à vérifier car je n'ai pas le livre avec moi - que sa mère était surnommée "Thomine de Nostradamus", mais cela ne prouve rien.
    N'était-ce pas une légende comme beaucoup de choses qui ont été racontées par les biographes (ou romanciers) de cette histoire "exemplaire" ?
    Il faut préciser que cette notice ne fait pas la part trop belle à ces légendes concernant "La belle provençale".
    Nous ne possédons cependant pas de documents sérieux sur "les visées de Louis XIV" sur la marquise de Castellane, mais il est établit qu'elle avait dansé avec lui dans le 7ème ballet de la nuit en octobre 1635. Il est possible qu'elle ait dansé d'autres ballets avec le roi, mais nous n'en avons pas trace.
    Je pense qu'il conviendrait de la désigner par les noms et titres suivants : Diane de Joannis, puis marquise de Castellane, puis comtesse de Ganges et enfin marquise de Ganges.
    Elle est restée à la postérité sous le titre de marquise de Ganges. On l'appelait lorsqu'elle était jeune fille, Melle de Chateaublanc, du nom d'un château que ses parents possédaient près d'Avignon. >
    Torgal in http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Diane_de_Joannis_de_Chateaublanc

  • Merci pour le lien, les photos nous faisant découvrir ce mystérieux (pour moi en tous cas) château des Fogasses. "Château Blanc" n'est-ce pas un nom "commercial" tout récemment donné ?
    Et puis surtout, je ne vois pas le lien avec le château et le Domaine de Châteaublanc, rasé pour faire l'aéroport, et qui était celui de Diane.

  • Touta à fait d'accord, Lou Ravi, le nom que se sont auto-attribué les propriétaires du château de la Barthelasse (construit par les de Fogasses) est totalement usurpé. Il est vrai que la pierre est blanche, mais tout de même...

    Le seul vrai domaine de Châteaublanc était au milieu des actuelles pistes de l'aéroport...

  • Michel, lis les commentaires et les liens : la Barthelasse !!!

    Lou, je pense que ce Château Blanc de la Barthelasse est celui qui appartint aux parents de Diane. Je ne sais pas qu'il y eût un château renaissance détruit pour construire l'aéroport...
    Est-ce le cas ???

  • Je viens de retrouver votre commentaire, Alain :
    < Le petit château de Châteaublanc se trouvait là où est de nos jours l'aérodrome, juché sur un petit monticule. Le château a été démoli à l'explosif peu avant la guerre de 1939-1945, et la butte aplanie pour la création de la piste. Et l'auteur de ces travaux était mon grand-père... >
    Fasès-me escuso.... !

  • J'oubliais: Diane a, quelques temps (après le décès de son premier mari), habité l'hôtel familial qui était à l'emplacement des Halles. Pas grand chose sur Châteaublanc, en dehors de ce qu'a écrit Bailly. Saint-Justin voisin est tout aussi mystérieux. Mais il serait étonnant que Poirson (1869-1959, réglisserie Florent à Cantarel) n'ai pas fait de photos.

  • Sur le site des archives municipales, la recherche expert "auteur = Poirson" "titre (ou Analyse) contient = Châteaublanc" ne donne aucun résultat... :(

  • Au fait, d'où vient ce dessin ? Superbe traitement des chiens, en effet, ou encore du bras qui tient l'arc - ou les deux doigts de la main gauche accolés, poncif des peintres des XVII° et XVIII° -, mais le visage est un peu mièvre et idéalisé, comme pourrait l'être une oeuvre d'imagination...

  • Oui, idéalisée, pourvue des attributs habituels de Diane, avec un visage lunaire. Girard nous apprend qu'elle se serait mise nue devant Pierre Mignard pour exciter en quelques sorte, avant le portrait qu'il a réalisé, son pinceau (heu...je ne l'ai pas fait exprès...). J'ai lu il y a longtemps, "La Marquise de Ganges" de Dumas. Faut fouiller dans ma bibli pour le retrouver.
    Merci pour la recherche, vaine donc, d'un cliché de Poirson dans les archives. Trouvé une photo aérienne du domaine de Châteaublanc dans un des ouvrages de R. Mérindol sur Montfavet. On ne voit pas grand chose du château.
    Enfin: le titre du roman de Dumas m'a fait mettre en évidence qu'il il faut chercher à -marquise de ganges- pour trouver. Par exemple:

    http://www.brynmawr.edu/library/exhibits/PointingFingers/gangesImage.html

    http://portraitminiature-afrenchcollection.blogspot.fr/2008/04/unknown-portraits-of-de-persval-family.html

Écrire un commentaire

Optionnel