Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1891 : sus lou Rose gela

1891 : sur le Rhône gelé
1891 : on the frozen Rhône

953059928.jpg 2137976968.jpg

Commentaires

  • Jeandler il parait qu'il faut danser dessous mais pas dessus (remarque faite à JP Roux lors de son élection)(il avait déclaré j’irai danser sur le pont si je suis élu)
    Bras mort de Rhône?

  • Oui, Michel sans aucun doute.
    Le Rhône le plus susceptible de geler est le bras "mort".
    À l'époque, celui du côté gardois.
    Le bras "vif" se contentant de charrier des glaces.

  • Je me demande vraiment où peut se situer cette scène... On ne pourrait pas avoir la ligne de collines avec une meilleure définition ?

    Sur la photo de gauche, longue trainée de fumée blanche, qui peut laisser penser au passage d'une locomotive à vapeur.. auquel cas on ne pourrait être au niveau de la plaine de l'Abbaye, la voie ferrée passe plus à l'Ouest. Pas contre du côté des Angles... mais alors, que sont toutes ces rangées de végétation entre les patineurs et le lointain ? Ou bien alors on n'est pas au niveau du bras mort...

    Bien des questions !

  • Au fond, à gauche on distingue ce qui parait être " la guinguette Le vieux moulin"

  • Pas facile à trouver...Ce n'est pas, apparemment, le Vieux Moulin, ni même dans les environs car on devinerait au moins la cheminée de la station de pompage (pour le réservoir de la gare). On dirait qu'il a neigé ce qui fausse la perspective mais souligne le talus de la voie ferrée. Peut-être est-on au bout de l'île Piot, presque face à l'Islon cher à Pierre Boulle. La construction que l'on voit a probablement disparu tout ce secteur ayant été largement remanié lors des travaux d'aménagement du Rhône. Pas de repère avec Sainte-Thérèse construite seulement dans les années 30. La fumée qui monte: la cheminée de la fabrique près du Chêne Vert ? Alors Avignon ou pas Avignon ???

  • Oui sur l'ancienne route d'Aramon il y avait l'usine du four à chaux où on a construit une résidence ( "l'usine" il me semble) sur son emplacement en conservant une partie des bâtiments.
    Difficile à situer.

    Le chêne vert et son lac (poissonneux) était plus loin il me semble, maintenant il y a le lotissement du chêne vert à la place.

  • Sur mes CPA des bâtisses comme celle ci il y en a 2 à gauche de l'ancien pont en bois.
    Mais pour le train est sa fumée je verrai plutôt le cote droit du Fort vers l'ancien camp du génie.
    Quartier des Oliviers sous le plateau des chèvres.. Entre autre le "Mas de Carles " fabrique et vend de très bons Pelardons ainsi que des légumes et des volailles selon la saison
    La au moins le poulet c'est du poulet......

  • Cela (mon hypothèse première) ne paraît pas coller avec d'une part ce qui paraît bien être un resserrement du fleuve derrière les patineurs, d'autre part avec le mamelon du premier plan (à gauche de la construction). Peut-être est-on plus en aval, en Courtine, en face des Issarts, sur un large bras mort du Rhône qui séparait la Courtine du bras vif ? En ce cas, le viaduc est là, au fond...

  • Les archives municipales qui datent ces deux photos de 1891 précisément, les ont indexées sur "Le Rhône".
    Vu le paysage, la proximité avignonnaise est très plausible.

  • Le paysage ressemble beaucoup à la rive droite du Rhône. On imagine la Barthelasse sur le côté droit.
    Merci Michel d'avoir publié ces images, elles font rêver à un temps bien révolu.

Écrire un commentaire

Optionnel