Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'instantanéité des commentaires est morte

La modération imposée à nos commentaires dans notre dos et sans que nous n'en ayons été prévenus, empêche leur publication en temps réel, les retarde et brise les possibilités de dialogue.

NON_A_LA_CENSURE_2.jpg

Lien permanent 7 commentaires

Commentaires

  • Le commentaire que j'ai rédigé il y a environ 15 minutes via la colonne de gauche "Censure" n'est pas passé. Suis en attente mais la moutarde me monte déjà au nez...

  • Un blog personnel comme celui-ci n'a rien à voir avec la politique et les sujets brûlants de l'actualité. Et son auteur est parfaitement capable de faire la police dans son blog. Il n'a nul besoin de l'ingérence d'un tiers pour soit disant le décharger de la lecture des commentaires, vu que la lecture des commentaires est pour lui un plaisir.

    En confiant à une société extérieure le soin de modérer les commentaires Midi Libre agit comme si tous les blogs qu'il héberge étaient des blogs commerciaux ou politique dont les auteurs ne lisent pas les commentaires, tout occupés qu'ils sont à augmenter leurs bénéfices ou à parfaire leurs arguments.

    Ce mépris des blogueurs (se trouvant hors circuit commercial ou politique) et de leurs lecteurs est tout à fait scandaleux. C'est une censure qui, en mettant les commentaires sous tutelle, tue tout dialogue entre le blogueur et ses lecteurs.

    De plus, cette incitation à "alerter le modérateur" est un appel à la délation et à la malveillance entre lecteurs. Une manière inadmissible d'infantiliser les gens. Les blogueurs et leurs lecteurs ne sont pas des enfants dans une cour d'école !!!

  • Le commentaire que j'ai rédigé il y a environ 15 minutes via la colonne de gauche "Censure" n'est pas passé. Suis en attente mais la moutarde me monte déjà au nez...

Écrire un commentaire

Optionnel