Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après balouard de la Ligno 3

Cent ans après boulevard de la Ligne 3
A hundred after Ligne boulevard 3

1085906591.jpg
Photo Charles Bartesago (1878-1973).

1775006292.jpg

Commentaires

  • "La tour, prend garde, la tour, prend garde" !

    Pourquoi a-t-elle disparu ? sacrifiée ?... écroulée ?...

  • Mais c’est le Rhône à marée basse !
    La conserverie des frères Maître paraît fermée. Les militaires qui sont là parlent-ils de sa prochaine démolition ? La Tour des chiens est en voie de dégagement. Tout au fond à gauche probablement un lavoir flottant et, au dessus, devant l’arbre, au sec, son étendoir à linge.
    Aujourd'hui: "joli" et net, mais toute vie à disparu. Au moins sur cette photo de calme plat côté circulation...

  • Cette comparaison montre bien que les villes du bord du Rhône se sont coupées du fleuve, ce n'est plus qu'une promenade et non un lieu de vie et d'échanges (Avignon n'est pas la seule et il y a des exemples encore pires). Ce qui coupe la ville du fleuve : la circulation à 4 voies rapides et encore ce n'est pas une autoroute comme à Valence. Un vrai tour de force Michel de parvenir à photographier cet endroit sans aucun véhicule.

  • Brigetoun, oui, il faut bien chercher pour trouver quelque chose d'identique !!!

    La faute notamment aux arbres qui cachent en particulier la tour, Tilia.

    Lou, Fardoise, pas vraiment de calme plat automobile, mais un déclencheur actionné entre deux vagues... Eut-il mieux valu faire figurer le flot de véhicules ?

    Calme plat, vagues, flot, on en parle comme de la mer...

  • Le Rhône à marée basse,
    la circulation plus que fluide
    Que demande le peuple ?
    Si je comprends bien, à l'abri de la muraille, on s'était installé sans craindre l'inondation... la ville trop petite ?

  • Ces quatre voies, si elles pouvaient être enterrées, que l'accès au fleuve ne soit pas barricadé...

  • Réservoir obsolète, d'accord.
    Mais pourquoi l'avoir démoli ?
    Ne pouvait-on pas faire passer l'escalier sans abattre sa muraille ?
    Comparé à l'ancien, L'aspect actuel n'est pas très beau et la modification a transformé cet ancien réservoir en fausse ruine, ce que je déplore.

  • Les salles Jeanne Laurent méritaient bien une petite terrasse.
    Elles seraient restées des caves sans lumière du jour.
    Et le point de vue est si beau...

  • On aurait sans doute pu ouvrir des baies dans la muraille sans toucher à la couverture du sommet qui offrait déjà un joli belvédère.
    J'aimerais avoir l'avis de Lou Ravi sur cette "amélioration" et son aspect de fausse ruine...

Écrire un commentaire

Optionnel