Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après plaço di Carme 2

Cent ans après place des Carmes 2
A hundred years after Carmes square 2

303048028.jpg

Commentaires

  • curieux, je n'avais pas remarqué la laideur (je trouve) des nouvelles lanternes - et que je regrette l'ancienne petite halle... (même si ne la découvre que là)

  • curieux, je n'avais pas remarqué la laideur (je trouve) des nouvelles lanternes... et que je regrette l'ancienne petite halle, même si je la découvre juste là et si je trouve assez réussie l'actuelle (juste un peu exiguë tout de même, comme un simple témoignage) qui évite le pastiche

  • Au quatrième top, le photographe synchronise. Quelle exactitude, ami !
    Elle avait du charme l'ancienne petite halle...

    > Les lanternes actuelles sont extra et d'un modèle inusité. Une cage pour oiseaux ?

  • La halle d'avant était celle qui était au préalable place Pie - St-Jean-le-Vieux.
    Cette halle était... les anciennes Halles !
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2008/11/09/cent-dix-ans-apres-place-pie.html
    Quand la livrée cardinalice de Florence fut détruite (1898-1899) et que les nouvelles halles se construisaient un peu plus loin, on conserva cette halle et on la transféra place des Carmes pour abriter le marché aux fers.
    Celle d'aujourd'hui est un peu mesquine à côté de son ancêtre...

  • Pas de Nat' au Requin... Doit se méfier...

    Retour au bercail pour découvrir de bien intéressantes photos. The party: effectivement, huîtres, citrons et force boissons..Au mur une Annonciation et de part et d'autre de probables photos de pontonniers en maneouvre. Et ceci: restons couverts !

    Les Carmes: bravo pour l'heure ! Pas connu la pissotière, ni la halle. Elle avait plus de chien et s'élevait plutôt que de faire le dos mou et rond comme l'actuelle.

    Le clocher des Augustins: amputé de son balcon de fer mais doté d'un jambage de renfort: la photo serait-elle antérieure au tremblement de terre de 1909 ? Clocheton fortement érodé.

    Souvenirs-souvenirs: les logements très modestes dans la cour du clocher. La famille A, juifs grecs, qui avaient un pauvre étal roulant à bras place Pie; M, et ses vêtements rapiécés..Aujourd'hui locations saisonnières hors de prix pendant le Festival...A côté il y avait modiste et coiffeur, de l'autre côté (masqué par la pissotière) épicerie puis, bien plus tard, dans les années 80, Marescaux fournitures en gros pour salons de coiffure. Encore plus tard on est resté dans la catégorie boutiquier avec le local de campagne de MFA !

  • (?_?) Chagrin alors, le Requin... Il faudra nous en parler un peu plus Lou !

    Je ne connais pas la date de la photo... '-_-

  • D'accord avec Brigetoun, ces nouvelles lanternes sont moches et jurent avec les créneaux du clocher, et même avec la nouvelle halle (riquiqui par rapport à l'ancienne).

  • Bravo Bichel pour ton exactitude.

    Lou Ravi, étonnant en effet le nouveau jambage de la tour du clocher des Augustins.


    Pissotière pas belle autrefois mais bien commode sûrement. Aujourd'hui on va au café ou aux remparts...

  • Oui, belle exactitude, bravo Michel. La nouvelle halle est si riquiqui qu'elle ne sert pratiquement pas. Par contre toutes les ferrailles ont disparu du clocher, sauf le campanile (ouf!), la guerre ?

Écrire un commentaire

Optionnel