Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lis amoussadou

Les éteignoirs
The snuffers

3812134567.jpgHôtel Armand, place Maurice Bonnard, passage de l'Oratoire. Cliquer sur la photo.

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

  • Bravo ! Découverte pour moi qui ne les connaissais pas. Ils ont l'air d'avoir été restaurés, peut-être lors du nettoyage de la façade. Il te restera encore les tirettes de sonnette, les grilles de soupirail (quelques unes fort belles), les très rares plaques d'égout en fonte avignonnaise aussi rares que les crochets de fixation des fils du tramway etc. Remarqué hier une curieuse et jolie petite plaque émaillée ronde dans la porte du n° 6 de la rue Mignard.

    En vrac et pour revenir en arrière:
    Garibaldi a fréquenté Pierre Grivolas et est venu peindre en Vaucluse, alors pourquoi pas la tour de Langlade ?
    Sur Langlade lui-même, peu de choses effectivement. Il faudrait lire l'ouvrage signalé par Tilia, car il s'agit bien du massacre de la rue de la Masse.
    "L'ensignarello de Tarascoun": une abrutie d'institutrice qui a cru de voir alerter les autorités parce que le maire de la ville fait distribuer pour Noël une histoire de la Tarasque en provençal et français (j'attends des précisions sur cette affaire) ce qui heurte ses sentiments républicains et nationaux. Nul doute qu'elle a lu tout Céline et qu'elle vote Mélanchon !

  • Etoignoirs de torches papales ?

    Belle forme, beau travail...

    A quelle hauteur se situent-ils? Hauteur d'homme ?

    Il y a effectivement une riche moisson à engranger avec ce "mobilier urbain " ancien.

  • Bonjour Bichel !
    ça sert à éteindre je suppose. Une belle découverte.
    Bon dimanche.

  • En cliquant sur l'image, vous verrez la position ces éteignoirs.

    "On est prié d'éteindre sa torche avant d'entrer" !

  • Je ne les avais jamais remarqués non plus, comme quoi ! Ils sont pourtant très beaux. Je suppose que ce n'est pas pour les cigarettes.

  • Quand j'habitais la maison d'en face, la porte et ses éteignoirs étaient de la même couleur.
    Comme on peut le voir sur cette photo de la base Patrimages prise en 1988 :
    http://www.paca.culture.gouv.fr/banqueImages/cd/MHR93_0706022_E/tiers/MHR93_00841958ZA_T.jpg

    Cette photo témoigne qu'entre le temps où j'ai quitté Avignon (1978) et la date de la photo ci-dessus, l'éteignoir de gauche avait été retiré. Par qui et pourquoi, aucune idée. Toujours est-il qu'il est miraculeusement réapparu. Rénové ? peut-être...

    Celui de droite fait partie de la série de photo de Patrimages consacrée à hôtel Pagésy, ancien hôtel d'Armand, classé monument historique depuis l'an 2000.
    http://www.paca.culture.gouv.fr/banqueImages/cd/MHR93_0706022_E/tiers/MHR93_00841961ZA_T.jpg

    L'adresse de la page complète est un peu trop longue, je ne l'indique pas, mais Michel peut le faire de manière plus esthétique ;-)

  • Je pensais que tu allais le mettre sous la légende de tes photos.
    mais à la réflexion, il risque de passer inaperçu.

  • Et à y regarder de plus près, ils sont assez différents l'un de l'autre, pas du tout des jumeaux. Ce qui me fait penser que celui de gauche, disparu lors de la photo de 1988, avait sans doute été volé. Depuis, le service des MH (ou la municipalité...) l'a remplacé.

Écrire un commentaire

Optionnel