Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après la sorgo porto sant-Doumenge 1

Cent ans après la sorgue porte St-Dominique 1
A Hunbdred years after the sorgue at St. Dominic door 1

4226795265.jpg

9642284.jpg

927935709.jpg

Sur une proposition de Tilia

Commentaires

  • Cette dalle, ces fleurs, ces cyprès, on dirait une tombe pour la Sorgue enterrée là !
    Le cartouche vide garde son mystère et ajoute à ce décor funéraire. R.I.P.

  • J'ai raté, étant absent quelques épisodes...Surprise ! je viens de mettre un comm chez Tilia où j'évoque l'arrivée dans le Rhône de la Sorgue (le Canal de Vaucluse) que l'on franchissait par le pont "de Titaud" (contre lequel il avait le cagadou signalé chez Tilia ?). Mais aujourd'hui le canal ne se jette plus directement dans le Rhône, il est dirigé vers le grand collecteur de Champfleury. Le grand cartouche mériterait à lui seul un développement spécial...

  • On dirait bien une tombe !

    Je n'ai pas pu photographier sous le même angle, car il y a au beau milieu de cet espace (dans mon dos quand je prends la photo) un arbre. Charles Bartesago, le photographe de la première photo, était plus loin et utilisait donc une focale plus longue.

    Si l'on traverse les boulevards, il y a au bord du Rhône, dans le sol sur le sentier, une grille sous laquelle on aperçoit l'eau. Il me semble bien que la sorgue qui débouche à côté de la porte St-Dominique se jette toujours dans le Rhône.

    Il faudra bien que je fasse une petite série de ces cartouches...

  • Ca alors, je ne connaissais pas ce fossé énorme. Est-ce que les uns et les autres vous savez à quelle date il a été recouvert ? Des souvenirs ?

  • Je n'ai aucun souvenir de ce fossé. Busé dans les années 50 ??? Un pont dit de "Titaud" qui le franchissait (ou qui franchissait le bras allant directement au Rhône, cf la photo de Tilia) est signalé dans le bouquin de Clap et Huet. Sur le plan de 1572 il y figure et on voit bien la Sorgue s'orienter nettement au sud-sud-ouest. C'est cette branche sud qui doit aujourd'hui avoir été reprise par le collecteur de Champfleury. Un autre bras part de la porte St Roch et se dirige dans la même direction. Il devait y avoir possibilité de délestage directement dans le Rhône grâce aux vannes. N'y a-t-il pas des traces de vannes aussi dans le mur épais, perpendiculaire au rempart, que l'on trouve à droite en sortant au droit du boulevard Raspail par la poterne ? Je ne m'en souviens plus très bien.

  • Il y a des vannes tout contre la porte St-Roch.
    Au niveau de la poterne Raspail, il y a une sorte de digue perpendiculaire aux remparts qui s'arrête au niveau de la route et présente trois rainures destinées à recevoir des batardeaux. On retrouve ces trois rainures de l'autre côté de la route sur un mur de maçonnerie (regarder sur street view). Cette digue était sans doute destinée à arrêter les inondations. Tout le long de cette digue, il y a effectivement des vannes (en fait de grandes portes métalliques). Ce système étant sans doute destiné à réguler la sorgue lors de ces inondations.

  • Je viens d'aller sur place, la grande porte métallique que l'on voit sur street view a été enlevée. L'endroit a été nettoyé et partiellement gazonné devant la poterne Raspail.
    Aucune trace de vanne.

  • On y a gagné une promenade pédestre, mais la Sorgue elle, coule toujours en dessous. On peut vraiment réaliser ce que ce serait si on nous réinstallait des douves tout autour des remparts...

Écrire un commentaire

Optionnel