Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quatre-vint an après Berton & Sicard

Quatre-vingt ans après Berton & Sicard
Eighty years after Berton & Sicard

2726254670.jpg

Commentaires

  • Oui, bien sûr. On peut même le traverser. C'est un magasin (comme Quimo avant) qui a deux entrées : l'une en haut de la rue du Vieux-Sextier, l'autre en haut de la rue de la Rappe (place du Change).

  • De la consommation de l'utile à celle de l'inutile...Et le souvenir des canaris chantant aux fenêtres des rues de notre ville ! Les atlantes, je les avais oubliés. Ils sont inspirés de La Force et la Fatigue de Pierre Puget qui s'était lui-même inspiré des porte-faix du port de Toulon. Quimo: un caverne d'ali-baba !

  • Dans mon enfance Quimo ne s'appelait pas encore Quimo, on allait chez Berton, abréviation de Berton & Sicard. Un nom qui évoquait pour moi le side-car de mon frère, celui qui figurait en bonne place dans l'album de photos familial. Ce n'est qu'à l'époque de mon adolescence que le magasin s'est modernisé sous l'enseigne Quimo. Ce qui fut fort regrettable, la caverne d'Ali Baba s'étant transformée en simple quincaillerie.

    De part leur attitude et leur nudité, pour moi ces atlantes ont toujours symbolisé la canicule !

Écrire un commentaire

Optionnel