Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après 10 carriero Thiers

Cent ans après 10 rue Thiers
Ahundred years after at Thiers st. 10

1539861963.jpg1328505691.jpg

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • Révélateur de la politique du Centre Ville: on arrange un peu l'artère qui se voit et on abandonne le reste à son triste sort: tout pour la bagnole, plus de trottoir (j'aime bien le rapetassage à l'angle , là où on l'a refait ! ), poubelles débordantes, tags, fils pendouillants, lampadaire ringard, etc.

    Je n'ai pas connu cette boutique mais j'ai connu la Thiers (que j'aimerais voir débaptiser) propre, animée, conviviale et populaire. Avec plein de chouettes commerces comme l'on en voit encore dans beaucoup d'autres coeurs de villes de France. Mais la mairie n'est pas seule en cause. Bien des nouveaux habitants s'arrêtent de savoir-vivre au pas de leur porte, en n'ayant rien à cirer de leurs voisins...

  • C'est vrai que cela n'a guère changé, sauf qu'il n'y a plus ou presque d'artisans dans cette rue, intra-muros d'une manière générale. Cette rue est aujourd'hui plutôt sinistre lorsqu'on la parcourt à pieds, trop de voitures et trop de bus l'ont sans doute tuée. Mais cela n'explique pas tout. L'incivisme des habitants est le même dans tous les quartiers de la ville, plus visible là où la voirie passe moins souvent.
    Le projet de rénovation de la place Pie prévoit, parait-il un mise en valeur de la rue Thiers.

  • Et moi qui croyait que Poubelle, le préfet, avait préconisé celles-ci, il y a plus d'un siècle. Au XXIème, on en voit partout. A part elle (de taille!), pas de changement...

Écrire un commentaire

Optionnel