Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ancian coumuno

L'ancien hôtel de ville
The ancient city hall
1564529918.jpg
Photo vers le milieu du XIXe siècle
1332714630.jpg
Peinture par Pierre Laplanche (vers 1820-30)

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • plus exigu (oui pour l'alignement modifié, il n'y aurait pas la place du grand vestibule) mais c'est dommage - charme des représentatons

  • En comparant l'ancienne position de la tour du Jacquemart avec l'actuelle, je souris jaune en pensant à la réflexion de Prosper Mérimée ”On conserve la tour comme on conserve les perdrix à Pithiviers, en les mettant dans un pâté dont seul le cou passe dehors”.

    Par ailleurs, le tableau de Laplanche me rappelle une autre illustration (dessin ou peinture) à peu près semblable à celle ci-dessus et que j'ai récoltée je ne sais plus où sur la toile, impossible d'en retrouver le site. Par contre, en cherchant j'ai trouvé des infos sur Pierre Laplanche :
    http://www.saint-didier-unavenirchoisi.fr/fculturetxt.htm

    Et cet hommage de son ami Augustin Boudin, dans "Li Set Garbetto" :

    "Autrefois, aussitôt que la vendangeuse, chantant sa chansonnette, faisait tomber sous sa lame recourbée de belles grappes de rubis, on voyait descendre des hauteurs de l'ermitage de Saint-Gens, un homme à l'air débonnaire, qu'ombrageait un large feutre accidenté, qui était enfoncé dans un caban, comme dans un sac, marchant appuyé sur un gros bâton, et portait sous le bras un plein carton de beaux mendiants.
    Laplanche, c'était toi, qui venais en vacances dans le gai pays d'Avignon, trouver tes frères par le crayon, pour aller au Chêne-Vert vous arrondir la panse !"

  • Style Renaissance laissé en déshérence.

    Le paté d'alouettes de Pithiviers (on n'en trouve plus pas plus que les oiseaux d'ailleurs) c'était plein d'os! Belle et exacte réflexion de Mérimée!

  • Merci pour cet article et pour les notes d'Yvelinoise toujours aussi documentée et agréable à lire, je suis de l'avis de Nathalie. Le commentaires de Mérimée est plus que judicieux, c'est vrai qu'il s'y connaissait, en monuments, en pâtés je ne sais pas, je ne connais que le gâteau sous le nom de Pithiviers.
    J'ai noté ces références pour mes archives personnelles, je signale que j'ai abusé du copié-collé.

Écrire un commentaire

Optionnel