Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La vilo en douçour / La ville en douceur / The city softly

912352947.jpg
Acò's lou moustre futur di zono pèr pedoun : dins ello, li veloucipède soun libre de circula.
Dóu 29 de jun au 30 d'avoust, plus ges d'autoubus dintre li bàrri. Unicamen di naveto.
Es pèr li barrulaire tout'acò !
C'est le futur monstre des zones piétonnes : les vélos y sont libres de circuler.
Du 29 juin au 30 août, plus de bus intra-muros. Uniquement des navettes.
C'est pour les touristes tout ça !
The futur monster of pedestrian zones : there, bicycles are free to run.
From 29 June to 30 August, no more buses inside the battlements. Only shuttles.
All of that is for the tourists !

1030425689.jpg
1692661779.jpg

Tóuti li gènt soun pas countènt (libre d'or à la comuno).
Tout le monde n'est pas content (livre d'or à l'hôtel de ville).
Not everyone happy (gold book at the city hall).
1717444080.jpg

Commentaires

  • Heureusement que tu nous offres pour une fois quelques mots d'explication parce que déjà le lien entre ta première photo et les suivantes n'est pas facile à faire. Ca aurait mérité des billets séparés, non ?

    Je suppose que la "très mécontente de beaucoup d'autres choses" se plaint du mur de l'atlantique qu'on a bâti devant chez elle ? Il faut dire qu'ils ont fait fort. Tes photos en disent bien l'immonde horreur.

  • Le vélo, et les porte-vélos sont plutôt réussis. Reste à espérer que celà ne coûte pas trop cher à la collectivité...Je dis çà en pensant à Paris où je suis assez souvent en ce moment: on en est à 18 000 vélibs volés ou vandalisés. En trouver un en bon état dans certains quartiers relève de l'exploit.

    Quant à la mémé, elle a du nerf. C'est bien par les temps qui courent où les gens râlent dans leur coin.

  • 18 000 vélos volés ou vandalisés à Paris ?
    Mais que fait la police de Sarkozy? Je croyais qu'avec lui on n'aurait plus d'insécurité?

  • Je ne vois pas trop ce que vient faire Sarko là dedans...C'est le genre de message qui va faire que nous aurons encore à le supporter pendant un quinquennat de plus, à force de lui imputer tout et n'importe quoi. Mais j'imagine que c'était de l'humour...Le chiffre de 18 000 est ahurissant mais bien vrai. Bertrand roi des bobos a lancé une vaste campagne d'info avec le concours de Cabu qui a conçu une affiche destinée à sensibiliser les habitants au vandalisme. Tout le monde rigole car qui va croire que ceux qui piquent les vélibs pour les massacrer, par exemple en descendant les escaliers de la Butte ou pour en revendre les pièces au Puces de St Ouen vont arrêter de faire les cons ? Rue du Chemin vert où j'étais tous les vélibs de la station près de Sainte Ambroise ont été pillés ou ont eu leurs roues pliées en deux...
    Bon, Avignon n'est pas Paris et on ne devrait pas connaître, je l'espère, ce genre de désagrément. Mais la mise à disposition s'arrêtera-t-elle fin août ? Et puis laisser les vélos circuler dans les zones piétonnisées est-ce bien raisonnable ? Le débat, s'il y a, est ouvert...

  • Les vélos en zone piétonne, ben ici spa terrible.
    La zone piétonne dont je veux parler n'est pas vraiment en ville, c'est celle du chemin de hallage en bordure de Seine, qui fait pas loin de dix kilomètres et qui est balisée à plusieurs endroits de panneaux bien visibles "vélos attention, les piétons sont prioritaires".
    Le problème n'est pas dans le respect, ou pas, d'une priorité du piéton, que nenni.
    Là où ça coince, c'est que le piéton et le vélo ne "roulent" pas à la même vitesse !
    Quand le chemin est étroit ou quand il y a beaucoup de promeneurs, le vélo envoie un petit coup de sonnettes ding ! ding ! et les piétons s'écartent. Bon ! une ou deux fois ça passe, mais quand c'est un défilé, ben ça gâche un peu la promenade !

    Maintenant, j'imagine ce cas de figure dans la rue des Marchands, par exemple, et je me dis que les vélos dans une zone piétonne sans couloirs dédiés, c'est juste pas possible.
    Il y a une petite zone piétonne à Saint-Germain-en-Laye, les vélos n'y entrent pas, ou alors le cycliste marche à côté !

  • Quelle élégance en ce panier!
    Où sont-ils donc fabriqués ces engins de la liberté et à quel prix?
    Dommage que Saint-Etienne n'existe plus: il y aurait eu un marché à conquérir.
    Quant à moi je préfère la marche à pied. Le grand avantage, c'est de ne pas laisser trainer ses godasses après usage sur le trottoir.

Écrire un commentaire

Optionnel