Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Offrande sur l'œuvre commune / Offering on the common work

Commentaires

  • Ah ce mur, quelle bonne idée de l'avoir photographié.
    C'est vraiment une curiosité.
    Tu as réussi à en rendre la poésie malgré son coté franchement destroy !

  • Ce mur n'est pas destroy, il est vivant !

    Sans doute les cairons de béton brisés donnent cet aspect de ruine.
    Mais quel beau symbole de l'éternité de l'espoir.
    Je rapprocherai ça des plantes qui poussent au milieu du béton ou de l'asphalte.

    En tout cas c'est la première fois que j'y vois une véritable offrande, neuve et consommable.

  • Ce qui est le plus épatant, c'est de trouver une bouteille de bière.....pleine ! Pas un pochetron n'est passé par là pour lui faire un coquin de sort ? A moins qu'à la Depardon, ce ne soit un montage.... Mystère et boule de gomme.

  • Ce n'est pas un montage, Testard, je suis passé par là, j'ai regardé le mur et j'ai vu que quelqu'un avait déposé un canette de bière toute neuve !

    C'était beau. Une vraie offrande !

    À l'heure qu'il est, il est très possible qu'elle n'y soit plus. Il est très possible aussi que ce soit quelqu'un de pauvre qui en ait profité. Et c'est encore plus beau.

  • Elle était là pour cela, la bouteille, non?
    Si je passe un jour par là, je déposerai quelque chose.
    Une oeuvre évolutive.

  • Vous avez jamais vu le mur du temps que la prison...

    Travail propre, beau volume, en general trop consesuel...Faut pas herisser?

    Les vierges ça a été déjà traité par d'autres plue en 85 livre dispo en mediathèque...Travail patient...

    C.

  • Carmine, je ne comprends pas tout dans ce que vous écrivez...

    Quand ce mur a été créé, la prison était encore en service.

    Hérisser ?

    Le recensement des niches a déjà bien sûr été fait deux ou trois fois, mais il me semble logique que celui-ci soit réitéré régulièrement.

Écrire un commentaire

Optionnel