Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dóu balouard di Vila au balouard Jaque-Monod

Du boulevard des Villas au boulevard Jacques-Monod
From Villas boulevard to Jacques-Monod boulevard

833421834.jpg

1925283088.jpg

Lien permanent 15 commentaires

Commentaires

  • tu as supprimé les arbres - Facebook va te censurer
    l'auvent aussi manque
    dommage...

  • Pourquoi les anciens plantaient-ils des arbres le long des boulevards ?
    Ce n'était pas seulement pour faire joli devant les villas.
    Non seulement les arbres protègent les piétons des ardeurs du soleil, mais ils créent un micro climat de fraîcheur tout autour d'eux
    Alors il me semble qu'à notre époque de canicules à répétition, il est grand temps de se poser la question et d'admettre que nos ancêtre avaient raison d'agir ainsi...
    Et de les imiter !

  • les platanes ont été coupés fin 58 début 60

  • Effectivement, ce doit être en 1960.
    Les arbres du boulevard Monod ont été abattus après l'accident aérien de 1959. Sur la photo de la Gaumont (1959, donc) on voit bien le platane qui se trouvait en face de la rue des Muriers, et (à droite de la photo) quelques branches de celui qui était à côté de la rue.

  • Là on est vraiment au tout début du boulevard Jacques Monod. A l'époque de la carte postale, ce boulevard se terminait sèchement sur l'avenue Monclar, le bd Jules Ferry ne lui étant pas vraiment raccordé, sinon par une toute petite rue passant de Monclar à l'avenue de la Violette - le tout bien désaligné, évidemment. Par la suite cette petite rue a été fortement élargie (au détriment de tout un paquet de maisons...) et les deux boulevards Monod et Ferry semblent de nos jours se prolonger "naturellement", ce qui n'était absolument pas le cas au départ....

    Dans un tout autre registre, il n'y a pas une (triste) anecdote sur la chute d'un avion de l'Armée de l'Air dans ce Bd Jacques Monod ?

  • Si l'on en croit les vues aériennes, l'élargissement et réalignement de la jonction Monod/Ferry est assez récente, puisqu'elle se situe entre 1956 et 1961.

  • Grosse coïncidence pour moi : peu avant que Bitkine (merci pour le lien) poste son commentaire, il y a eu un gros "Boum" dans le ciel de la région parisienne et j'ai dit à mon mari "c'est un avion qui vient de passer le mur du son" :
    https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/le-bruit-d-explosion-entendu-en-ile-de-france-est-du-a-un-avion-de-chasse-30-09-2020-8394318.php

    Ce bruit là est resté dans ma mémoire car je l'ai entendu des dizaines de fois, voire une bonne centaine, durant mon enfance à Avignon, dans les années cinquante.

    Par contre, je ne me souviens pas du crash à Saint-Ruf : à cette époque là j'étais en pension à Sorgues.
    ..

  • Pour les anciens avignonnais du quartier, le boulevard Jacques Monod est resté boulevard des villas tout comme le boulevard Gambetta est resté boulevard de l'église.
    La grande pharmacie Beaufort à changé de propriétaire et nous y avons beaucoup perdu.
    C'et en 1959 que l'avion s'est srashé juste derrière le cinéma le Club.

  • Lorsque un avion passe le mur du son on en fait tout un fromage, alors que comme le dit Tillia c'était courant avec la base de Orange-Caritat et personne ne s'en étonnait

  • Je confirme que le passage du mur du son comme les vols à basse altitude des avions aux abords de la base de Caritat étaient chose courantes dans les années 50/60. J'ai passé mes vacances chez ma grand-mère qui habitait Jonquières et m'amusais à regarder le cockpit des avions où l'on pouvait même discerner la tête des pilotes. Le tout dans un vacarme infernal et des fréquences soutenues. Jonquières étant dans l'alignement de la piste.J'ose même pas imaginer la même chose de nos jours.....

  • Tilia, tu es vraiment impressionnante !

Écrire un commentaire

Optionnel