Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fiero d'Avignoun

Foire d'Avignon
Avignon Fair

2966628450.jpg 4152971024.jpg
1375618212.jpg
3328267661.jpg 1612078649.jpg
63335171.jpg
2488891946.jpg 4012254712.jpg
Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • La dernière photo (celle des bâches Noël) est ainsi annotée :
    "Avignon - 22 Avril - 1er Mai 1921 : Concours et Expositions Agricoles aux Allées de Verdun"

    À quoi correspondent aujourd'hui les Allées de Verdun ?...

  • Ce sont les allées de l'Oulle qui ont été baptisées allées de Verdun après la Première Guerre mondiale. Je ne sais pas jusqu'à quand.
    La concurrence devait être rude, parce que moi, à mon niveau de totale incompétence en matière d'outillage agricole 1920, je ne vois aucune différence entre ce que proposent Berton & Sicard, Fabre, Brassler & Fereng ou Bertrand !
    Michel, est-ce un "flyer" comme on dit aujourd'hui, un dépliant quoi, que tu as scanné en plusieurs parties, ou as-tu regroupé différentes photos ? Parce qu'il y a cette photo des bâches Noel en 1921 mais aussi la banderole de la porte de la République où je crois lire 1920.

  • Oui, Frédéric, il y a une photo ou l'on croit lire 1920 et une datée 1921. Les six photos du bas ont été scannées dans le Cicerone d'Avignon de 1924. Elles ont donc sans doute été prises au moins l'année d'avant. Je ne sais plus d'où viennent les deux qui sont à côté de l'affiche.

  • Correction : la première photo en haut à droite a également été scannée dans le Cicerone d'Avignon de 1924.

  • Merci Frédéric

  • le tracteur avec les roues en fer , ca c'était top . pas de pneus a changer !

  • La photo Brassler & Fereng m'émeut; au dessous de la pancarte on y voit un "râteau", comme disait mon père, pour faner les foins et autres pailles. J'y ai passé des heures dessus, jusqu'au milieu des années 80, pour aider mon père. Les bras pour y atteler une mule avaient été remplacés par un timon, et la mule avait laissé sa place à un tracteur, qui sortait d'ailleurs des Ets Viau... J'ai vu, l'année dernière, un de ces râteaux qui finissait de rouiller sous une remise du côté d'Orgnac l'Aven.

Écrire un commentaire

Optionnel