Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vestige d'aubourage 1

Vestiges de levage 1
Remains of lifting 1


1 rue Joseph-Vernet

17 place du Palais

17 rue Banasterie

19 rue Banasterie

14 rue du Four-de-la-Terre

39 rue du Four-de-la-Terre

Avec la collaboration de Tilia. Merci !

Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • Parmi ces dispositifs de levage se cache une intruse.
    Sur les six, il y a cinq poulies et une...
    jolie lanterne :-)
    Merci Michel, pour le choix de ce premier jeu.
    La passionnée de réverbères et lanternes que je suis est ravie !

    Cependant, au 1 rue Joseph Vernet, la poulie qui soutenait un gros pot de fleurs (des iris, il me semble) a malheureusement disparu :
    https://goo.gl/maps/STVXobrcCwD14Ap67

  • Certes Tillia et bien sur vous avez l’œil et la patience, mais une fois qu'on a une potence en place pot de fleur ou poulie disparue, qui diable fera la différence?

  • Au 1, rue Joseph Vernet, la potence est plus une potence de puits qu'une potence de façade pour lever les objets encombrant à l'étage.

    Mais les deux nécessitent bien une poulie , contrairement aux potences dont parle Chamfort ("En France, on honore les incendiaires et on pend ceux qui sonnent le tocsin").

    Et il serait intéressant de savoir si cette potence de puits est plus ou moins à sa place, ou s'il s'agit d'une décoration rapportée - mais la situation au ras de la façade correspond bien à ce que l'on peut attendre d'une disposition authentique. A creuser (sans mauvais jeu de mots !)

  • J'y suis passé ce matin. Il s'agit bien d'une potence de puits, portant + poulie. Elle est encore en place. Mais pourquoi si haute, si elle est à sa place d'origine ?

  • Merci, Michel, d'avoir pris la peine d'aller vérifier la présence de cette poulie qui n'apparaît pas sur la dernière photo en date de Street View (celle de Mai 2018).

    Bien que la photo publiée ici ne me permette pas d'estimer avec précision la distance qu'il y a entre l’armature en fer forgé (qui soutient la poulie avec le pot de fleurs) et la grille de la terrasse, je pense que cette poulie ne peut en aucune manière servir à monter des charges depuis la rue. Pour moi, le tout se trouve à une certaine distance de la grille garde-corps et cet ensemble, vraisemblablement prélevé sur un puits de jardin, a été réinstallé sur cette terrasse pour y tenir lieu de décoration.

  • Alain, en cliquant sur la photo, il y en a une autre plus large qui montre (et je confirme) que le portant et la poulie sont contre la grille qui donne sur la rue (ou presque). Je n'ai jamais envisagé un levage de meubles ou de denrées. C'est bien d'un levage d'eau dont il doit être question. Et je pense aussi que cela a été réinstallé sur la terrasse.

  • Tilia, bien entendu à ce niveau l'ensemble ne peut qu'avoir une fonction de décoration. Mais je pensais - en me faisant peut-etre un peu de cinéma - qu'il pouvait s'agir du puits et de sa ferronerie d'origine, placés au départ au RDC dans le jardin, et qui aurait été réutilisé en décoration lorsque ce jardin a été couvert.

    Petite précision, la maison qui bénéficie de cette terrasse semble extraordinairement composite, avec sa niche à Vierge très haut placée, ses fenêtres sud-ouest à 45° (mais seulement dans les étages....) et sa toiture torturée....

  • La vierge "très haut placée", c'est Notre-Dame de la Salette. Elle est sur la rue St-Étienne :
    http://perso.numericable.fr/michbenoit/NICHES/Images/19%20rue%20St-Etienne_.jpg

    Quant à la toiture de la maison et aux fenêtres à 45° (à l'ombre), je n'ai pas eu la possibilité de les photographier. Mais voilà qui y pourvoira provisoirement :
    https://www.google.com/maps/place/1+Rue+Joseph+Vernet,+84000+Avignon/@43.9501233,4.8036575,67a,35y,52.33h,45.05t/data=!3m1!1e3!4m5!3m4!1s0x12b5eb8435930593:0x607d3ecc90b1a0af!8m2!3d43.950303!4d4.8041695

  • Pour ma part j'ai plutôt pensé à un réemploi bien que ce ne soit sans doute pas le cas.

    Au fait, Michel, comment as-tu su qu'il s'agit de la vierge de La Salette ?...

  • Dans un livre intitulé "Dévotions populaires à la Vierge dans la cité des papes" Éditions Barthélémy 1985.
    Une étude conséquente sur le sujet par Alain... Benoit.
    (Il ne semble pas y avoir de lien familial.)

  • C'est évidemment une question d'appréciation personnelle, mais il me semble que cette niche est relativement haute par rapport au "standard" (si tant est qu'il y en ait un....) de nos rues.

    Et pour la toiture, la vue Gogol 3D confirme tout à fait son caractère tarabiscoté par rapport à ce qui l'entoure, la plupart des maisons avoisinantes ayant des couvertures d'une grande simplicité, souvent à une seule pente et parfois d'une très grande portée, tel l'hôtel de Tonduty . Je passe évidemment sous silence les toitures-terrasses qui ont fleuri ces dernières décennies - tellement fleuri qu'il y en a une toute verte juste en face de celle qui nous occupe.... Faudra un jour y faire un saut voir s'ils ont réussi à y mettre un golf...

  • La hauteur de cette niche est exceptionnelle. J'en ignore la raison.

    La toiture "toute verte" appartient très certainement à l'hôtel d'Europe.
    Il y a peut-être un mini-golf ?

Écrire un commentaire

Optionnel