Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Traço de la Cité Richard

Traces de la Cité Richard
Traces of Richard Cité

3575944202.jpg 277064324.jpg

Traces repérées par Tilia.

Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • je vais revenir pour en apprendre plus sur la vie et la mort de la cité

  • Peut-être que la Cité Glanum est dans le même cas...... ;-)

  • Premier fois que j'entends ce nom ' Cité Richard " à part le café ?

  • Qu'un Michel avoue son ignorance voila qui me rassure sur la mienne ;-)

  • Brigetoun : à condition que nous puissions en savoir plus !
    Pat : j'ai pensé aussi à la cité Glanum ! Au moins, si l'on en trouve une trace, on saura !
    Michel : il y a le café Richard effectivement. Ce pourrait être une piste...
    Wilfrid : l'étendue de notre ignorance nous permet une approche de l'infini !

  • J'ai connu une cite Richard route de Montfavet avant qu'elle ne soit urbanisée. Cité est un grand bien mot, il y avait 4 ou 5 maisons où on accédait par un petit chemin dont l'entrée était marquée par 2 piliers en pierres. Je vous parle de la fin des années 40.
    Il y avait aussi le Clos Raymond . C'était le nom du paysan qui avait fais construire ces petits pavillons sur ses terres.

  • Bonjour Guima, et une cité Glanum, à la même époque, ça vous parle ?

  • Alors c'est la cité "fantôme" ;-DDD

  • Il y avait aussi la Cité Dabry (entre la Croix des Oiseaux et la route de Marseille) dont il me semble que l'on a parlé il y a quelques années, à propos d'un membre illustre de cette famille.

  • Parce que après la seconde guerre mondiale une native de mon village habitait cette Cité Glanum à Avignon (après le bombardement de sa maison à la fin de la guerre).
    Elle travaillait à l'usine de graines Le Paysan.
    Vu que ça ne disait rien à Michel Benoit j'ai cru bon de poser la question "à la cantonade" dans les commentaires sur cette photo qui évoque une "cité effacée".
    ;-)

  • Là je comprend mieux. Savez vous vers quel quartier se trouvait cette cité.
    Perso natif d'Avignon depuis + de 80 ans je n'ai jamais entendu parler, que ce soit de mes grands-parents ou parents de ce lieux.

  • Non aucune idée du quartier.
    Elle en parlait dans ses courriers à ses amies restées au village.
    Mais en y réfléchissant et d'après ce que vous me dites (lieu inconnu pour vous Avignonnais de toujours) peut-être était-ce par dérision qu'elle nommait son quartier ou son pâté de maisons Glanum... vu qu'il avait été bombardé il n'en restait que des vestiges.... d'où Glanum...
    Je vais voir si un de ses parents peut mieux éclairer notre lanterne...

  • Agricola, le Paysan, le Gaulois à Sorgues, tous ces lieux disparus...

  • Un quartier entièrement détruit par les bombardements je pense aux rotondes.

Écrire un commentaire

Optionnel