Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou laurié e lou chaine

Le laurier et le chêne
The laurel and the oak

2211654478.jpg

Commentaires

  • "Chaque sorte de Feuilles a son interprétation particulière.

    Les Feuilles de laurier sont l'attribut de la victoire ; celles du chêne, de la force ; celles de cèdre, de l'éternité ; celles du palmier ; de la justice ; celles du cyprès, de l'affliction ; celles de l'olivier et du myrte, de la paix ; celles de l'oranger, de la vertu ; celles du grenadier, de l'union ; celles du lierre, de l'affection ; celles de l'amandier, de la jeunesse ; celles du mûrier, de la prudence ; celles du peuplier, de la division ; celles du saule, de la chasteté, etc."

    http://www.blason-armoiries.org/heraldique/f/feuille.htm

  • Oui mais je n'arrive pas à trouver une destination précise pour l'association du laurier avec le chêne.

  • Ah oui effectivement, ce sont des symboles récurrents !
    J'espérais y trouver du sens concernant les occupants du lieu...

  • z'avez pas corrigé l'olivier dans les tags Michel ! (et vous avez de bons yeux ou de meilleures infos pour différencier les 2 ;-))
    :-)
    j'enfonce peut-être une porte ouverte (ou je dis peut-être aussi n'importe quoi puisqu'Avignon n'était pas en France à l'époque) mais pour toutes vos histoires de blasons vous avez essayé -sur Gallica- l'armorial de d'Hozier ?

  • Je ne connaissais pas cet armorial, merci Pat.
    La recherche sera très difficile pour trouver un sens avec le lieu. Car ces deux rameaux de laurier et chêne ne sont pas des meubles, mais des ornements extérieurs de l'écu, comme les trois liens de Tilia le montrent.
    Pourquoi les occupants du 8 rue St-Thomas-d'Aquin ont-ils (sans doute au XVIIIème siècle) fait sculpter cet ornement au-dessus de leur porte, de chaque côté de la clé de linteau ? Et cette clé reçut-elle un blason au temps où la numérotation n'existait pas ? Et pourquoi les actuels occupants n'ont-ils pas placé le numéro dessus ? Que de questions... o.O

  • La rue St Thomas d'Aquin a été percée dans les années 1840, peu de chances que ce portail en tant que tel remonte à l'Ancien Régime - d'autant que les accès de la chapelle des Pénitents Blancs étaient côté rue Calade, i.e. rue Joseph Vernet..

    Reste la question : est-ce qu'il comporte des éléments de remploi ? A première vue, non - il est en mauvais état, mais rien en semble disparate. Je pense que le seul vrai problème est que les branches de laurier sont très basses sur la clé, ce qui peut laisser penser qu'il y avait sur celle-ci quelque chose (armes, initiales, symbole quelconque) qui aurait été bûché. Mais l'éclairage du cliché ne laisse rien transparaître...

  • Complètement d'accord Alain. Cette porte n'était pas là à l'origine. Elle a manifestement souffert dans son déplacement.

  • Les arbres, derrière le portail, à droite et à gauche, ne sont-ils pas un chêne et un laurier?

  • O ! ça serait fort, ça !
    Laurier possible à gauche, mais à droite je vois plutôt un if...

  • Bien possible que l'arbre de gauche soit un Laurier-sauce :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurus_nobilis

    Quand à celui de droite, je dirais plutôt un Frêne du Midi :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fraxinus_angustifolia

    Sur la photo gogol de décembre 2010 celui de droite est totalement nu.
    Et sur la photo de ce billet, on distingue au dessus du portail, et encore mieux à travers la grille, des fructifications qui ressemblent à ça :
    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fraxinus_angustifolia_MHNT.BOT.2007.40.13.jpg

  • Alors pour l'arbre de gauche c'est bien un laurier noble mais pour l'arbre de droite ce n'est ni un if, ni un chêne, ni un frêne.
    Je pencherais plutôt pour un févier d'Amérique au vu des gousses qui pendent de ses branches dénudées, même si elles me semblent petites.
    Il y a aussi quelques rameaux en feuilles mais appartiennent-ils au même arbre ?
    Et si ce n'est pas un févier c'est donc son frère, ou quelqu'un des siens... ;-)

  • Pas vraiment persuadée que ce soit un frêne !
    En creusant un peu plus la question, je trouve que les gousses du robinier faux-acacia correspondent mieux à celles de la photo. D'autant plus qu'elles restent sur l'arbre durant tout l'hiver :
    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Robinia-seeds.JPG

  • Ah mais oui, mais non ! si les gousses ressemblent bien, par contre le tronc du robinier est un peu trop différent de celui de l'arbre en question. Alors, après tout c'est peut-être un févier ;-)

  • Si c'est un févier aussi ;-D

  • Informations intéressantes à propos de Robinier et d'Acacia :
    "Par un étrange télescopage entre les noms vernaculaires et les noms scientifiques, il existe une confusion dans les appellations de trois genres : les genres Acacia, Robinia et Mimosa. En effet, l'espèce appelée mimosa dans le langage courant a pour nom de genre Acacia, alors que ce que nous appelons acacia est en fait du genre Robinia. Quant aux espèces portant le nom de genre Mimosa, nous les appelons plutôt "sensitives". "

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mimosa#Appellation

    Que le mimosa soit en réalité l'acacia, j'avoue que je suis tombée de ma chaise :-)

Écrire un commentaire

Optionnel