Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mai que cènt an après lèio de l'Oulo

Plus de cent ans après allées de l'Oulle
More than a hundred years after L'Oulle lane

3653545837.jpg 3542976163.jpg
Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Nostalgie de ces allées si bien ombragées et de leurs blocs de pierre qui servaient de bancs.
    Elles me font penser à l'Esplanade de La Défense :

    https://julietinparis.files.wordpress.com/2015/08/img_4908.jpg

    Rêvons un peu : si la ville en avait les moyens, il serait peut-être possible de mettre ce parking en sous-sol, sous une dalle comme celle de La Défense, et de planter des arbres dessus comme sur l'Esplanade...

  • c'est là que réside toute la différence entre les cartes postales anciennes et les vues de nos jours : les chevaux à 4 roues ont envahi nos rues et places. Souvent au détriment des arbres (encore que là pas trop...)
    Mais puisque c'est le progrès on vous dit !

  • Bonne comparaison, Tilia, avec La Défense. Les allées de l'Oulle devenant port de tourisme et la poterne accès direct au centre ville, j'ai bien peur que ces espaces soient un jour ou l'autre bétonnés (avec des arbres en pots...) Il y a fort à penser qu'à terme, le stationnement des automobiles y sera fortement réduit. Les possibilités de sous-sol sont très limitées je pense à cause de la proximité du fleuve dont les crues envahissent encore les voies de circulation.

    Je suis flatté, Frédéric : colorisation Michel Benoit !

  • le tourisme fluvial a tout modifié.
    en bien ou en mal?
    l'avenir nous le dira.

  • Ceux qui pensent que les arbres ont été préservés devraient revoir un peu leur opinion... Dans le comparatif ci-dessous, la photo ancienne ne date "que" de 1961 !

    http://imageshack.com/a/img924/7471/gUeJam.jpg

    Et je ne crois pas que le tourisme fluvial soit seul en cause... bétonnage, bétonnage, quand tu nous tiens... Après le "tout voiture" de l'ère Pompidou, le "tout sauf les voitures" de l'ère Mamère Noël empêchera sans doute encore longtemps la réalisation d'un schéma correct de circulation et de stationnement dans et autour de la ville.

Écrire un commentaire

Optionnel