Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La veiriero

La verrière
The canopy

4222645746.jpg

Lien permanent 26 commentaires

Commentaires

  • "Ancien clocher des Religieuses de St-Laurent"... ça reste à voir !


    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9glises_d'Avignon

    Informations fournies par l'article de Wikipédia :

    918 - fondation de l'abbaye Saint-Laurent (place de l'Horloge), pour des religieuses bénédictines, restauré par l'évêque Bénezet au siècle suivant, église reconstruite au XII° siècle - Démolie à la Révolution.

    L'abbaye Saint-Laurent d'Avignon, occupée par des bénédictines, a été fondé en 918 par Amelius, comte d'Avignon. A la Révolution, elle a été démolie puis remplacée au XIXe siècle par l'Opéra. L'église, du XIIe siècle, était de style roman.

    Chapelle Saint-Théodoric (Place de l'Horloge, à l'emplacement de la Mairie). Cette petite chapelle, du IXe siècle, dépendait de l'abbaye Saint-Laurent et de la Mairie. Elle a été démolie au XIXe siècle lors de la reconstruction de l'Hôtel de Ville.

  • Belle verrière, un peu comme les grandes serres du XIXème siècle. Auteuil, Londres etc.

  • Et je m'aperçois que j'ai oublié de présenter mes meilleurs voeux pour 2017 à l'ensemble des contributeurs (contributaires ?) de ce blog, ainsi qu'à son "webmaster" (trop franglais), "propriétaire" (trop capitaliste), "animateur" (trop MJC)... Mais qu'êtes-vous donc, cher Michel ?

  • Croyez que je vous adresse à tous très sincèrement mes meilleurs vœux de santé et de prospérité pour la nouvelle année et toutes celles qui suivront !

    Je ne pense pas être franglais, ni capitaliste, ni animateur, ni MJC !
    Je suis un jeune ancien.
    (Ancien brigadier chef, ancien agent de maîtrise dans l'imprimerie, ancien secrétaire de rédaction, ancien journaliste.)
    Actuellement infographiste, amateur d'art spontané et d'antiquités.
    Voilà, tu sais tout. :D)

    (Je dois te rendre des photos, Frédéric...)

  • Pour situer plus précisément les bâtiments de l’Abbaye Saint Laurent, on peut lire les informations contenues dans le document indiqué en lien plus bas :

    " On sait que Pétrarque était très lié avec Jacques Colonna, qui avait été son camarade d'études à Bologne et qui l'emmena dans son évêché de Lombes. Revenu de Gascogne, ce prélat le présenta au cardinal Jean Colonna, son frère, qui le logea dans son palais. Or ce palais cardinalice, dont la curieuse tour du beffroi offre le seul souvenir, était situé sur l'emplacement de l'hôtel de ville actuel, et par conséquent contigu à l'abbaye de Saint-Laurent, dont les bâtiments occupaient une partie du sol du même hôtel de ville, du théâtre et de la rue Molière, qui en fait aujourd'hui la séparation. Il était naturel dès lors qu'il s'établît des relations de bon voisinage entre le familier du prince de l'église et les dames religieuses de Saint-Laurent. "

    http://www.persee.fr/docAsPDF/anami_0003-4398_1890_num_2_8_3012.pdf

  • Et la verrière ?


    Existe-t-elle toujours ?


    Il y a environ un demi-siècle que je n'ai plus mis les pieds à l’Hôtel de Ville d’Avignon !!


    Quelqu'un(e) aurait-il, ou elle, des informations à son sujet ?...

  • Autre chose : vu l'orientation du beffroi, je ne vois pas d'où la photo de cette carte postale a été prise... D'un avion ??...

  • Tilia, la verrière n'existe plus.
    Elle a effectivement été remplacée par une toiture en zinc (semble-t-il), mais je ne sais pas quand.
    La photo a été prise depuis le haut du clocher de St-Agricol.
    Il faudra dire à Persée que c'est la rue Corneille qui fait la séparation entre l'hôtel de ville et le théâtre. Par rapport au théâtre, les rues portent le nom des statues : à gauche Corneille, à droite Molière. :D)
    https://www.google.fr/maps/@43.9497245,4.8058042,3a,90y,265.75h,94.94t/data=!3m6!1e1!3m4!1sOnRG3kTQqWVe97bHMS_yZw!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

  • Pour l'erreur du nom des rues entourant l'Hôtel de Ville, ce n'est pas Persée qu'il faut incriminer. D'après Wikipédia, Persée est un portail de revues scientifiques en sciences humaines et sociales. Ce site publie les ouvrages tels qu'ils ont été imprimés.

    L'erreur vient de l'auteur du document intitulé "Pétrarque et le monastère des Dames de Saint-Laurent à Avignon" In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 2, N°8, 1890. pp. 463-477
    signé par Auguste Deloye, Conservateur de la Bibliothèque et du Musée Calvet d'Avignon (tel qu'indiqué au bas de son article).

    À moins que les noms de rues aient été modifiés entre 1890 et l'époque actuelle, c'est donc le Conservateur du Musée Calvet le fautif. Vraiment, à qui se fier !..

  • Pour en revenir à ma question du début, l'éditeur de la carte postale N.G. (Nouvelles Galeries) c'est tout de même un peu fourvoyé en écrivant "Ancien clocher des Religieuses de St-Laurent".

    C'est le cardinal Andouin Aubert qui a fait édifier la livrée d'Albano dans l'ancienne abbaye des dames bénédictines de Saint-Laurent. D'après Wikipédia, Andoin Aubert a précisé dans son testament du 5 mars 1363 qu'il y avait fait édifier tour et cave. La tour étant bien entendu celle du Jacquemart :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andouin_Aubert#Livr.C3.A9e_du_cardinal_Aubert

  • Moi aussi, m'sieur, je veux pouvoir critiquer un ancien conservateur du musée Calvet (ou la mauvaise qualité du scan réalisé par ce brave Persée) : l'évêché gascon dont Jacques Colonna était le titulaire n'est pas "Lombes", mais Lombez, petite ville chef-lieu de canton du Gers, à une cinquante de kilomètres à l'ouest de Toulouse.

    Dans un tout autre ordre d'idées, peut-on interpréter symboliquement la perpendicularité de Racine par rapport à Corneille et à Molière ?

  • Compliqué tout cela...Presque toutes les verrières ont disparu (celle-ci, Bourse de commerce, Vallabrègue...). Je n'en connais qu'une actuellement: celle du 35 rue Bonneterie (cour carrée, invisible de la rue, hôtel de Raoulx qui eut plusieurs destinations). Ne devrait-on pas apercevoir la cheminée Ducommun sur cette photo ? Et si oui cela signifie qu'elle a été faite avant 189...Zut, j'ai oublié la date de la création de l'usine à la vice-gérance...
    A droite on devine un échafaudage.

  • Michel, as-tu prévu une suite à ce billet ? je pose la question parce que je viens de trouver une photo de la verrière vue de l'intérieur et je ne voudrais pas te "casser la baraque" :-)

  • Frédéric, je suppose que l'on a voulu encadrer l'opéra-théâtre par les trois plus grands auteurs de théâtre du XVIIe siècle.

    Lou, on la devine, cette verrière :
    https://www.google.fr/maps/place/35+rue+Bonneterie/@43.9477269,4.8090269,48m/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x0:0xc27b4887697f3bd

    Tilia, il ne m'est pas passé entre les mains de photo de la verrière vue de l'intérieur et je n'en ai d'ailleurs pas cherché non plus... C'est une idée !

  • Michel, tu devrais aller la photographier...C'est peut-être la dernière d'Avignon...Il faudrait la voir du dessus, il y a des appartements qui doivent donner sur elle.

  • Michel, à présent j'en ai même deux ! de photos de la verrière :-)
    Des photos en N&B publiée dans Flickr (l'une de Mathias Caumont, l'autre de Sibylle Rüstig) prises toutes les deux le 20 septembre 2015, certainement lors d'une visite à l'occasion des Journées du Patrimoine.

    Par ailleurs, la verrière du péristyle de l'Hôtel de Ville fait l'objet d'une notice dans le site des Bibliothèques municipales d'Avignon :

    http://ssbib.bm.avignon.fr/in/faces/details.xhtml?id=p%3A%3Ausmarcdef_0000203399&#prettyPhoto

  • Réfection de la verrière de l'Hôtel de Ville. Financement des travaux.
    Date : 12/07/1951

    Notice de Délibération sur le site des Archives municipales : DCM1951S5N13

  • Ta notice en lien, Tilia, vient du site des bibliothèques municipales.
    L'image de l'article proposée ne s'affiche pas... :(
    Les photos de Mathias Caumont et Sybille Rüstig m'apprennent donc qu'il existe toujours une verrière (nouvelle) et non une toiture en zinc ! À voir !

  • Oui, j'ai constaté que le lien pour agrandir l'article ne fonctionne pas, mais je pensais que c'était à cause d'un problème de mon navigateur (un plugin manquant par exemple).


    La notice des archives en lien ci-dessous indique que les recherches de C. Le Liboux et R. Mérindol - portant sur la verrière installée dans le cadre de la reconstruction de l'hôtel de ville : copies d'archives, d'extraits de presse (1836-2004) - datent de 2004 :

    http://recherche.archives.avignon.fr/4DCGI/Web_VoirLaNotice/03_06/11DIL147/ILUMP21817


    Les photos publiées sur Flickr (dont j'ai parlé plus haut) montrent que la verrière couvrant le péristyle est toujours visible depuis l'intérieur de l'Hôtel de Ville :

    https://www.flickr.com/photos/132336466@N08/21432003080

    https://www.flickr.com/photos/10825222@N02/26599522661

    elles ont été prises toutes les deux le 20 septembre 2015 par deux photographes différents

Écrire un commentaire

Optionnel