Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crid dins la presoun

Cris dans la prison
Shouts in the prison

305785978.jpg

Commentaires

  • C'est bien dans le style Lambert, cette inscription tapageuse. Un silence qui hurle en majuscules !

    En ouvrant le blog, j'ai cru un instant que les arbrisseaux étaient peints sur le mur et ça m'a plu.

  • respect de la souffrance humaine oui, mais des deux cotés faut pas ignorer la raison de l' incarcération de certains.

  • Je me souviens de cette inscription - était rue Violette sur le mur de la collection Lambert - transférée ici pour la nouvelle expo. Visuellement, ça en jette. Et symboliquement on peut y mettre tout ce qu'on veut, ce qui est bien la marque de beaucoup de pièces d' "art" d'aujourd'hui.

    C'est bien d'avoir photographié la photographe - un clin d'oeil qui en rajoute une couche.
    (à propos de couche, je remarque qu'une partie du mur a été passée au crépi gris pour pouvoir accueillir l'inscription, recouvrant les moellons du mur d'origine.)

  • Nathalie, dans Gogol strit viou, on voit que le mur était déjà crépi comme celà en 2008.

    Ce genre de maçonnerie grossière est destinée à recevoir un enduit, contrairement à la pierre de taille sur laquelle l'eau ruisselle. Sans parler des aspérités qu'offre ce mur à d'éventuels alpinistes...

    Sur de très vieux clichés (notamment de la façade des Pénitents Noirs, vers laquelle le mur se prolonge), on voit très bien cet enduit, qui a dû finir par tomber de vétusté !

  • Même endroit, photo et commentaires différents... Je suis revenue aujourd'hui à cause des lauriers en fleurs... L'inscription m'avait heurtée dès la première visite.

Écrire un commentaire

Optionnel