Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quarant'an après 16 carriero de la Pichoto-Saunarié

Quarante ans après 16 rue de la Petite-Saunerie
Fourty years after Petite-Saunerie street 16

3593143520.jpg 2714039804.jpg

Commentaires

  • quand on redessine les ouvertures, (mais il y a plus, le rehaussement à droite) où est ce une nouvelle construction ?

  • La Crédence a tenu le coup et s’est agrandie. On y allait volontiers. Pas comme en face puisque c’était (sous le balcon), la Maison Roblot…Derrière, à côté de l’immeuble Protin, on voit un vélo. Peut-être le tricycle du Casino. Si je me souviens bien, dans les années 70, il n’était pas attaché et passait la nuit dehors ; le gérant le retrouvait intact le lendemain matin. Inimaginable aujourd’hui. Fiat 850, Ami 6, R 6, 204. On est bien dans les seventies…

  • La nouvelle géométrie des ouvertures a modifié l'aspect de cette "placette" dont j'ai curieusement le souvenir du triporteur Casino. En remontant vers le centre on respire tout de même un peu ici. Car plus bas ce ne sont que commerces fermés, tags, souillures, poubelles en plein trottoir, sandwicheries et kébabs. Ils ont envahi la Carreterie et le bas de la Carnot. Sans compter avec les junkies et les allumés. Ici, comme ailleurs tout peut basculer si les quelques commerces qui fonctionnent encore tombent aux mains des protégés de Christine, notre nouvelle adjointe à l'urbanisme et la voirie, qui a tant ferraillé contre la Taxe-Trottoir, taxe qui au moins avait l'avantage de tenter de limiter l'implantation des pas-deporte à (mauvaise) bouffe).

  • Une nuit (heureusement...), la façade de la partie droite de cet immeuble (la plus basse), s'est effondrée sur le balcon d'en face. Une grande partie de cet immeuble a donc été entièrement reconstruite.

    Il s'agit bien, non d'un triporteur, mais de la remorque du Casino.

    Au rez-de-chaussée, à gauche, le magasin de vêtements (tailleur ?) Old England avait cessé son activité.

    À propos du magasin sous le balcon à l'extrême droite, effectivement il y eut longtemps les pompes funèbres Roblot. Depuis quelques années c'est un snack. Un ami me faisait remarquer : « Après les croque-morts, les croque-monsieur ! » (Michel, si tu nous lit...)

  • Il y a dans la façade ancienne un alignement vertical de petites ouvertures qui laisse penser qu'un escalier à vis a fait les frais de la modernitude...

    Pour répondre à Brigetoun, maintenant que l'Intra-muros est un grand secteur sauvegardé, déplacer voire simplement modifier une ouverture nécessite un permis de construire... Et l'on n'est pas libre d'y mettre les menuiseries que l'on veut... Ce dont se moquent, d'ailleurs, nombre d'habitants et commerçants !

  • Petit coup d'oeil aux plans d'alignement XIX°, le coin de la rue Petite Saunerie et de la rue Grande Saunerie (le nom d'origine de la rue Carnot) a déjà été rectifié dans les années 1840. Ce qui explique cette façade tristounette que nous montre la photo en noir et blanc...

    Lou Ravi, je ne pense pas que la voiture à gauche de la Renault 6 soit une 204... peut-être une anglaise ?

  • Exact ce n'est pas une 204. Cette histoire de triporteur (derrière la remorque on aperçoit un cycle qui n'est peut-être pas le fameux tricycle) est un souvenir (vague mais tenace) de petite enfance. Peut-être ai-je fait un tour assis sur les genoux du gérant de ce magasin. Ou de celui de la Carreterie ? Presque tous les magasins Casino en avaient un. Old England était bien au 21 rue Carnot. La photo est antérieure à 1972 puisque la Crédence existait déjà cette année là (annuaire PTT). On pressent l'effondrement à voir le large déjointement au-dessus de l"Ami 6.

  • Entre la période Roblot et celle du snack, il y a eu un spécialiste de grands vins qui a profité de l'infrastructure existante pour conserver ses bons crus en cave climatisée :)

Écrire un commentaire

Optionnel