Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tout l'art di Coumpagnoun

Tout l'art des Compagnons
About the art of the Companions

3160920310.jpg

Federacioun Coumpagnounico di Mestié dóu Bastimen
Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment
Compagnon Federation of Building Trades

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Le travail sur cette porte est tellement moche (pour des compagnons quand même...), que je me demande si je ne préfère pas encore les tags...

  • Un petit air soviétique de la grande époque. C'est vrai qu'ils ne font pas honneur à leur savoir faire. Que dire aussi de l'intérieur ???

  • C'est raté en effet. On dirait plutôt le siège de quelque association d'anciens marins sur le Vieux Port. Le graphisme du tag est mieux réussi mais cela reste un tag fait chez autrui.
    Je ne mets plus guère les pieds dans ce coin de la ville depuis le départ du Café-Lavoir et de l'ami René. Coin de plus en plus pourri par les tags, les sacs poubelles traînants, les allumés, les soiffards et les néo-mangeoires russo-niponnes !
    D'ailleurs je me tire quelques jours du côté de chez Jeandler...Na !

  • Un bon séjour, Lou Ravi, sur les bords de Loire mais il y fait très chaud !

    Un portail médiocre pour un bel hôtel ? Le compagnonnage ne serait-il plus ce qu'il était.

  • L'intérieur, Fardoise ? Nous n'osons même pas en parler.
    Quant à la façade ici :
    http://avignon.midiblogs.com/archive/2010/11/20/au-z-%C3%B3utis-coumpagnoun-es-la-vergougno.html
    La cage d'escalier ici :
    http://avignon.midiblogs.com/archive/2007/12/01/a-moi-compagnons.html

    Lou, bateau-lavoir, Café-Lavoir... j'ai aussi fait cette liaison... solaire !

    Le compagnonnage, Jeandler, n'est certes plus ce qu'il fut. (De chêne bien sûr !)

  • A mon 2e passage je suis "rassurée" : je trouvais cette photo très moche (pardon Michel) enfin le sujet, le cadre et pour des Compagnons beaucoup de "laissé allé" et de fautes de goût (ne serait-ce que la boite aux lettres !)
    Mais c'est bien le but recherché par le photographe ouf !
    Souhaitons qu'ils aient les idées et que ce sont les moyens financiers qui font faute....

Écrire un commentaire

Optionnel