Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après lou grand semenàri

Cent ans après le grand séminaire
A hundred years after the major seminary

1652765931.jpg1189317627.jpg

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Le gendarme est plus qualifié que le curé pour assurer la sécurité...
    comme dirait le chanoine de Latran :D

  • Que sont devenus les pots d'Anduze sans parler des orangers ?

    Il semblerait que ces bâtiments (que je ne trouve pas si laids que cela) n'aient pas été en odeur de sainteté puis qu'on les a démolis.

  • Il faut croire que ces bâtiments n'étaient pas compatibles avec le projet de gendarmerie...
    Ils tombèrent en 1955. Je ne les ai donc jamais connus.

  • Je ne reconnais rien. Avec l'indice "gendarmerie", peut-être les logements de fonction à l'arrière de la dite gendarmerie, que l'on voit par une petite rue, au niveau du secours populaire (ou croix rouge) ?

  • Ce grand ensemble de bâtiments est entre la rue Porte-Évêque et le boulevard Raspail.
    La photo est prise de la rue Porte-Évêque, malgré que l'angle de prise de vue ne corresponde pas à celui de l'ancienne photo. Il aurait fallu pouvoir passer des grilles...
    La partie gendarmerie, à droite, logements et bureaux, a son entrée boulevard Raspail.
    La partie gauche, Caisse d'Allocation Familiales, a son entrée sur la rue St-Charles.

  • Quelle misère ! Si l'ancien bâtiment n'était guère transcendant, les nouveaux sont encore pires, surtout celui des logements.

Écrire un commentaire

Optionnel