Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Perdu !

Perdu !
Lost !

1992 Photo Pierre Benoit
954505454.jpg

2009
2054405832.jpg

Commentaires

  • Classe, beauté, non pas trop.

    Ce nouveau balcon n'a ni classe ni beauté. Quel est l'enfoiré qui a subtilisé l'ancien pour mettre cette horreur à sa place ?

  • Bien dit Nathalie !

    Et le garde-corps de la fenêtre assorti au balcon, parti aussi ?
    Ah ! les volets sont fermés... ben, faudra revenir un autre jour alors ;-)

  • N'est pas Noël Biret qui veut !

    Mme B: bonne idée pour les tags. On commence par votre cour ? sourire...

    Yv': jamais galette. Toujours gâteau, tu le sais.

    M: j'espère que vous avez été nombreux au Cid. Je ne fréquente pas trop l'endroit car c'est bruyant et pas très convivial sauf si l'on est un happy few. Et puis je n'habite pas Avignon. C'est d'ailleurs un problème de ne trouver dans le centre un endroit chaud, sympathique, pas bégueule, doté à la fois d'un grand comptoir et d'une salle vaste avec des coins pour s'isoler. Souvenirs, souvenirs: le "podium" du Palais de la Bière (Taverne de Me Kanter), l'étage du Régina...

    Nath: je suis allé voir votre joli blog. C'est comme celui de Michel: un haïku, mais avec du sucre. (C'est un compliment, pour les deux).

  • Pause café...

    C'est vrai: cette photo illustre la difficulté à mettre en valeur un patrimoine dont les parties les plus visibles ont été littéralement confisquées par le commerce. Sans respect, sans imagination. Cette grille ridicule et ce mur lissé-rosé comme un maquillage sont consternants de platitude. J'y taguerai bien un CB "Casse-toi Beauté".

    Question: pourquoi cette ville n'arrive-t-elle pas à révéler ses beautés cachées, à réveiller son âme ? Rennes, Strasbourg, Bordeaux, Orléans où je m'arrête parfois savourant un café sur des places claires, riches de jolies boutiques bien intégrées dans les vieilles pierres, plus près de nous Uzès ou timidement, c'est en cours, Tarascon y sont arrivées. Pourquoi pas nous ?

  • J'ai habité 13 ans à Bordeaux et je confirme le dernier commentaire de Lou Ravi !
    Comment dans une région et une ville dotées d'un si grand potentiel, il arrive que même des personnes ayant les moyens aient des gouts de chiot.......! Je suis dure, mais on ne peut pas dire que tout le monde soit raffiné dans le Vaucluse ! Peut-être des "anciens" qui en avaient marre de "l'authentique" et qui se rallient au modernisme en ayant l'impression de rester jeune d'esprit ? Pourtant, il y a en architecture des structures anciennes dont la preuve aussi bien en solidité qu'en matière d'esthétique ne sont plus à faire, mais les nouveaux entrepreneurs s'acharnent à faire cher, moche et de mauvaise qualité ! Rentabilité, rentabilité, viennent encore une fois tout saccager !

  • Lou Ravi => pour la galette des rois des pénitents gris, il y avait plus de pognes aux fruits confits que de galettes frangipane. Serais-tu un papy-gâteau ? ;-)

  • Yv': pas du tout.

    La galette frangipane est d'introduction récente en Provence, effectivement. Mais pour la brioche aux fruits confits (le "gâteau des Rois"), disais-tu la "galette" des Rois ?
    En es-tu sûre ? C'est un point de linguistique qui m'intéresse. LR.

  • Lou Ravi => tu me poses une question embarrassante. Je me souviens que le sacristain de la chapelle de l'époque (très copain avec mon père) disait "pogne". Par contre, mes parents originaires de Lorraine ("descendus" à Avignon en 40) parlaient de galette.

    Ce que je revois dans mon souvenir, ce sont ces belles et bonnes brioches, appétissantes en diable, avec des grains de sucre et des tranches de fruits confits rouges, vertes, jaunes, sur le dessus. Et dans mon esprit je les appellent bien des pognes.

    Mais à la maison, ma mère faisait une galette à la frangipane et j'aimais beaucoup ça aussi, j'adore la pâte d'amande, alors la frangipane... !

  • Lou Ravi => en relisant ta question je m'aperçois que j'ai répondu à côté de la plaque !
    Alors, non, je ne me souviens pas avoir entendu l'expression
    "gâteau" des Rois.

    Autre chose, trouvée à l'instant dans Wikipedia : la frangipane est composée à égale proportion d'une crème d'amandes et d'une crème pâtissière, à ne pas confondre avec la crème d'amandes seule qui entre dans la composition du Pithiviers.

  • berk! et berk! la frangipane. Chaque région à son Gateau des rois, et nous nous avons le notre. le bon "" gateau des rois "" dérivé de la pogne. Avec des fruits confits dessus et dedans. Les fèves c'est quoi? pfttt il y en a plus, avant il y avait la fève, et le sujet. Maintenant, il y a de tout, des sujets de sa majesté disney, des joueurs de foot, des indiens.... si! si! j'en ai vu etc etc .... pourquoi pas une éfigie d' un ministre ou d'un président tant qu'on y est ?
    Qui se rappelle quand le marchand de pogne passait dans la rue en criant " ma pogne!, ma pogne!, qui veut ma belle pogne ? " au petit déjeuner avec du lait de chez la laitière, et du cacao hummmm!! qu'elle était bonne.

Écrire un commentaire

Optionnel