Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'oustau pas de Rascas de niue

La maison pas de Rascas de nuit
The not Rascas house by night
158888892.jpg

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Etonnant éclairage a giorno. Nous sommes nombreux à nous souvenir de nos nez écrasés de petits enfants, dans les années 60-65, sur la vitrine du roi des confiseurs, René Ribas. Nous ne levions pas les yeux sur la belle façade car pour nous le ciel s'arrêtait là, au raz des mille friandises étalées sur des feuilles d'or et d'argent.

  • C'est vrai... Les fruits confits de Ribas, dont l'atelier était à Villeneuve-SUR-Avignon

  • Peut-être qu'un peu de lumière nocturne comme ici, agrémenterait les Célestins?
    On a envie de dire "Baisse un peu l'abat-jour"! Intérieur, extérieur, pas un recoin dans l'ombre!

  • Personnellement, ce qui me fascine et qui se trouve dans cette photo, c'est la qualité du bleu du ciel.
    À certaines heures il prend cet outremer velouté qui m'épate. C'est peut-être pour ça qu'Yves Klein m'intéresse.
    Évidemment, la photo ne vaut pas l'original...

  • La qualité du bleu du ciel nocturne. En ville, ou à la campagne ?
    Parce qu'en ville, les éclairages modifient souvent la couleur du ciel en y créant des reflets.

    "pas de Rascas"... donc pimpante et accueillante, cette belle maison ;-)

  • Belle photo en effet, et j'ai découvert l'ancien article montrant ce qu'un simple ravalement de façade peut apporter à un édifice dans l'ensemble bien conservé. Cette maison est magnifique, j'aimerais voir l'intérieur.

  • Si je n'abuse, n'écoutant que mon courage, je dirais que cette bâtisse une des plus vieilles d'Avignon et se trouvant au bout de la rue des Marchands juste avant la place Carnot, à moins que ce ne soit déjà la place Carnot arrivé à ce stade, possède une splendide entrée et des magnifiques appartements pour en avoir visité deux, car il eu un temps où j'avais un couple d'amis qui y habitait ! Franchement, le genre d'appartement que nous ne pouvons même pas imaginé en passant à toute allure devant cet immeuble qui vu du bas ne paye pas de mine, et pourtant il suffit en revenant d'Utopia et en passant par la place des Chataîgnes puis juste avant d'emprunter les rues piétonnes, de lever un peu les yeux ! C'est une chose que je n'oublie jamais de faire, tant cet immeuble ressemble à un somptueux gâteau, ou palais, au choix ! A moins encore, qu'il ne s'agisse d'un gâteau en forme de palais, pour de vrai.

  • Rascas, pas Rascas, qu importe, ou Rascas caché au fond de la cour, car on constate qu a/en Avignon, on démolissait peu , mais que l on modifiait les façades en fonction de la mode. Je signale que l association: "A BEC ET GRIFFES" fait visiter samedi à 15 heures cette maison , jeu de légo de poutres assemblées et peintes, et essaiera de donner sa version , mais surtout promouvoir l amour de cette ville.
    F.Challiol

  • Il suffit de se présenter samedi 29 septembre 2012 à 15 heures quarante rue des Marchands devant la porte métallique et taguée de la maison Rascas ou pas.La trésoriére sera là pour vous donner les instructions pour adhérer ou pas.
    A bons entendeurs , salut.
    F.Challiol

Écrire un commentaire

Optionnel