Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avoust 1941

Août 1941
August 1941
August 1941

3566231354.jpg
Source Wilfrid Boissier.

Commentaires

  • douceur de vivre (mais combien d'hommes accepteraient d'être vêtus ainsi en août à Avignon ? )

  • Sûr que ça nous change du touriste lambda en short et tongs !

    Mais si les hommes sont en veston sur cette photo, les femmes ne sont pas à moitié nues elles non plus....

    "La bête sue, l'homme transpire et la jeune fille bien élevée se contente d'avoir chaud..."

  • Les étés étaient moins chauds...

  • Perso je suis admiratif de cette classe ..J'y sent le respect ?
    L'avantage de nos jours quand tu vas prendre un verre c'est que si tu es pressé tu peux lire que les tatouages et si tu as le temps tu peux lire la façon BD (dessin/texte ).Je trouve cela affreux et cette mode débile....!!!!!

  • Mais le jeune homme à gauche était sans doute considéré comme un débile par ceux que la mode zazou (écrit-on "zazoue" ?) choquait !

  • Le calme avant l'apocalypse; je pense des bourgeois réfugiés en France ,on occupé, impression toute personnelle..

  • Oui... ils n'ont guère l'air de partager les difficultés de leurs congénères, quoique celles-ci ne soient alors que peu de choses par rapport à ce qui allait se passer après l'invasion de la zone "Nono" - ou zone Sud.

    Néanmoins, il est à noter que l'alignement de tables et chaises est rigoureusement vide hormis notre quatuor !

  • Pour moi ce sont des touristes américains fortunés,
    c'est mon opinion et je la partage ;-)

  • le pense qu'il est très improbable de trouver des touristes américains en 1941, même avant Pearl Harbor. je reste sur mon idée de juifs ou opposants à Hitler fuyant les nazis en route vers Marseille, ou l'Espagne.
    On n'en saura jamais rien mais si j'ai raison j'espère qu'ils s'en sont sortis, même avec leur argent affiché dans une France en pleine souffrance.

  • Ce qui m'intrigue dans cette photo c'est la vitrine du salon de coiffure sur laquelle on devine en lettres capitales :
    ...... (lotion ?)
    EAU FERRUGINEUSE
    DU DOCTEUR

    et, plus bas :

    INDEF (frisable)

    ...

  • Oui, tu as raison Tilia. Je ne comprenais pas ce que venait faire le docteur Ferrugini ici !

  • Et moi je ne comprends pas le rapport entre l'eau ferrugineuse et la permanent (dite "indéfrisable" à l'époque) ..
    Rien trouvé à ce sujet :-/

  • L'homme à droite ressemble étrangement à Mr GONIN propriétaire à l'époque del'Hotel de l'Europe. DT...

  • Ah qu'est-ce que j'aime quand la réponse à une question se trouve dans le blog !
    Merci Tilia.

  • Il faudrait consulter l'ouvrage indiqué ci-dessous, si le livre d'or correspondant à 1940-1941 a été conservé, il se pourrait qu'au moins un des noms des trois autres personnes attablées place de l'Horloge y soit mentionné :
    Robert Bailly, Avignon, Rhône et Comtat - Histoire de l'Hôtel d'Europe d'Avignon, Ancienne demeure noble, et du portail du Pertus, 1226-1985,

  • En réponse à DT - Bitkine

  • Ma réponse à Bitkine (à 20h38) annule mon commentaire de 17h36 qui n'a plus lieu d'être.

  • ..... mais cela n'empêche pas de lire l'article de Robert Bailly - Avignon, Rhône et Comtat est en libre accès aux AD84.

Écrire un commentaire

Optionnel