Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'autre pont en 1805

The other bridge in 1805

3958159931.jpg
3185196136.jpg

Cette médaille d'or extrêmement rare a été adjugée 49 000 € par maître Jean-Pierre Osenat à Fontainebleau le 22 mars 2021.

Commentaires

  • très belle en effet

    l'était d"'une régularité superbe le pont, on dirait une broderie

  • En fait, le résultat frais compris se monte donc à 61250 euros soit 25% de frais.

  • Ce fond vert n'est pas uniforme et il me semble peu probable que le site qui publie cette médaille pour une vente aux enchères (prix de départ : 18000 - 20000 EUR !) ait laissé passer une photo qui présente un défaut...
    En outre, comment expliquer toutes ces taches brunes sur un métal réputé inaltérable ?...

  • Ce pont n'est pas "le pont de chevalets" qui a été effectivement construit en face de la porte de l'Oulle, il semble partir côté Avignon d'arcs de maçonnerie qui seraient des vestiges du pont St Bénézet. Et il aboutit en amont de la tour Philippe le Bel.

    Je pense qu'il doit s'agir d'un projet dont il reste le dessin, au Musée du Roure. Je regarde si j'en ai la photo demain...

  • Ce pont semble effectivement bien partir du châtelet.

  • Pour mémoire, Joseph Girard signale que le pont de chevalets a été commencé en 1806 - 1807 et ouvert à la circulation en 1819

    La médaille ne peut ainsi que représenter un projet. .Qui n'est pas le bon.

  • Il est question de l'an II... qui ne peut être l'an II de la République, mais bien celle de l'Imperator et rex, pour mémoire sacré en 1804. Le compte est bon...

    Ou presque, on pourrait aussi prendre en considération le début de 1806.

  • 1805 parce que c'est comme le Port-Salut, c'est marqué dessus ! Après "an II" : MDCCCV.

  • C'est VRAIMENT écrit trop gros... je ne l'avais pas vu moi non plus !

  • Jean Bertrand Andrieu,(1761-1822) sculpteur et médailleur français, oui...
    mais sur la médaille on lit "F." Andrieu, comme noté dans l'article :
    https://www.osenat.com/lot/111529/14533503?

    Alors qui est F. Andrieu médailleur ? le père ? le fils ? (le St Esprit :-)) ...
    En tous cas pas l'un de ceux là :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrieu

    Dans Wikipedia in english, on trouve :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Andrieu

    mais toujours pas de F. Andrieu :-/
    .

  • Bon, ça y est ! j'ai trouvé.
    le F. n'est pas l'initiale d'un prénom

  • Zut, j'ai cliqué sur envoyer sans terminer ma phrase.
    Je disais donc que F. n'est pas l'initiale d'un prénom, mais celle du mot latin Fecit

  • Hé oui...

  • Bon, j'ai fini par retrouver la photo dont je parlais précédemment.

    C'est un projet signé d'un dénommé Roux, architecte, daté du 15 floréal an 13 (soit le 5 mai 1805).

    https://imagizer.imageshack.com/img922/9675/ATpCNR.jpg

    Les similitudes avec la médaille sont très nettes : le projet Roux arrive lui aussi en amont de la tour Philippe le Bel, il a lui aussi une parti "floue" au niveau de la Barthelasse. Et bien sûr, tous les deux sont des ponts de chevalets... Malheureusement, je n'ai pas de photo de la partie gauche du dessin, car j'avais essentiellement fait un détail mettant en évidence la situation de l'abbaye Saint-André, alors en cours de démolition (on y remarque l'absence de toiture sur une grande partie des constructions, ainsi que la disparition des menuiseries aux fenêtres).

    Il faut noter aussi la parfaite similitude des points de vue entre les projets Roux et la médaille, qui reproduit elle aussi les bâtiments ravagés de Saint-André, les clochers de Villeneuve, et autres. Plus loin sur les hauteurs, le prieuré de Monteau et tout en haut sur la crête un édifice que je n'ai pas identifié formellement (la Belle-Croix ?). Est-ce ce projet lui-même, ou bien un de ses plagiaires, qui aurait été remis au médaillier pour sa composition ? Outre la date, les similitudes que je viens de pointer semblent plaider pour cette hypothèse !

    Il serait sans nul doute intéressant de faire (et publier) un cliché de la partie avignonnaise de ce dessin, histoire de voir si cette partie aussi est proche de la médaille... Michel, si tu peux...

    Je vous livre encore l'autre dessin de ce projet, qui est une vue du côté aval (et que j'ai photographié également en me centrant sur l'abbaye mauriste...) :

    https://imagizer.imageshack.com/img922/9675/ATpCNR.jpg

    Où l'on voit que la partie "floue" que partagent la médaille et le premier dessin Roux, ne sont dus qu'à la végétation et que la traversée de la Barthelasse se fait comme tout le reste, sur des chevalets.

  • Resserrement de l'étau chronologique, le dessin Roux est daté de Mai 1805, et le préfet Bourdon dont le nom figure sur la médaille, quitte ses fonctions le 25 juillet de la même année...

  • Oups, petite erreur de manip, la bonne adresse est celle-ci :

    https://imagizer.imageshack.com/img923/952/lSCRoB.jpg

    Quant au dessin, il est exposé dans une des salles du Palais. Enfin, il l'était à l'époque où je l'ai photographié, à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André... Oups (bis), c'était il y a 22 ans (fondation en 999...), le temps passe !

  • Bon alors j'ai rajouté un tag "Andrieu".

Écrire un commentaire

Optionnel