Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La medaio d'endigènci

La médaille d'indigence
The medal of indigence

3292605711.png

D'après un document publié par Jean-Louis Charvet.

Lien permanent 10 commentaires

Commentaires

  • j'espère que ce certificat lui donnera droit, à celui qui n'a pas encore de nom, à davantage qu'une médaille et un papier

  • Aurait certainement plus apprécié une aide financière qu'une médaille et un beau certificat.

  • Pas de point après le dernier mot (soixante) , la date doit donc être complétée.... mille sept cent soixante neuf, dix, onze, douze, treize ou quatorze.. Car l'on est visiblement à l'époque de l'occupation temporaire d'Avignon par Louis XV, i.e. entre 1769 et 1774, sinon la référence à une ordonnance royale n'aurait aucun sens !

    Par ailleurs la rédaction même du billet, mentionnant l'inscription du nom du bénéficiaire dans un registre, laisse supposer que la possession de ladite médaille et de son certificat ouvrait droit à certains "avantages", du genre distribution de pain, et épargnait peut-être l'enfermement dans un établissement tel que l'Aumône Générale où étaient parqués les mendiants et autres nécessiteux.

  • Peut-être simplement le droit de mendier devant les églises ou autres endroits.

  • Effectivement, je pense aussi que ce document est avant tout une attestation, et un certificat ("Nous Consuls de cette ville d'Avignon, certifions, et attestons") comme quoi l’intéressé "n'a d'autres moyens pour vivre que de mendier son pain".

  • Ce document n'est qu'une "déclaration", et apparemment ne vise que les "vagabonds et gens sans aveu", alors que le billet avignonnais mentionne une "ordonnance" royale, et s'applique aux personnes que l'âge ou les infirmités empêcheraient de subvenir par eux-mêmes à leurs besoins.

    Don à priori pas aux mêmes publics...

Écrire un commentaire

Optionnel