Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Souvenènço di croto Andréu

Souvenir des caves André
Remembrance of André cellars

2725660718.jpg 67191706.jpg
Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • Cet endroit me rappelle quelque chose, mais quoi ? Peut-être y ai-je une fois (dans les année soixante) accompagné mon père qui aimait bien boire un verre de vin en mangeant.

    Comme Brigetoun je me suis interrogée sur ces ouvertures, et surtout sur leurs inscriptions énigmatiques, telles 46, 89, ou 91 HL

    Des portes de cuves avec l'indication de leur contenance ? Dans ce cas HL correspond à hectolitre, je ne vois que ça.

  • Vous n'achetez jamais votre vin en coopérative? Oui les portes sont les trappes de visite et les trous correspondaient aux vannes. L'unité est bien l'hectolitre.

  • Boum ! (OAS ou quelque CRAV ?)
    Cuverie classique en béton avec trappes de décuvage. A l'époque pas de ventilation et nombreux accidents. Les Caves André étaient rue Carreterie (dans l'immeuble avec cour où il y avait les camions de Jauffret le déménageur), puis s'installèrent derrière ce qui deviendra la station Shell (Avia aujourd'hui) de Saint-Michel. La contenance des cuves est indiquée pour des raisons pratiques mais aussi réglementaires. A noter que la destruction des cuves béton est une opération fort coûteuse ce qui explique qu'elles restent souvent en place (je ne sais si c'est le cas ici) malgré leur abandon.
    Mon "Boum" est une allusion au plasticage ou saccage de cette cave. Je ne sais plus si ce fut l'oeuvre de l'OAS ou de quelque comité d'action viticole (un peu comme chez Ramel à Meximieux)

  • d'après les véhicules stationnés dans les bâtiments ces cuves existent toujours.

  • je répondais à " lou ravi" qui se posait la question de savoir si ces cuves existaient encore.

    moi même je pensais qu'elles avaient disparu depuis longtemps.

  • Je sais qu'elles existent. Mon interrogation était dans la non démolition qui peut avoir pour origine la difficulté des travaux à engager.

  • Et sur cette histoire d'attentat, qui se souviendrait de quelque chose ? Je n'ai qu'un vague souvenir, j'étais enfant, années 60 ?

  • @ guima

    Pardon de savoir lire.
    Dommage que l'insulte soit pour vous synonyme d'argumentation.
    Par respect du support où l'on s'exprime je ne saurais me servir de pareil moyen.
    Magui-Ravi même combat. Moi, c'est modération mon slogan.
    Je rentre dans ma trappe

  • Ces cuves sont toujours visibles, si vous voulez les voir c'est en accès libre derrière la station Avia boulevard Saint-Michel au niveau du lavage auto

Écrire un commentaire

Optionnel