Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sant-Chamand à la gorjo dóu loup

Saint-Chamand à l'abandon
St. Chamand dereliction

4168768964.jpg 3381806937.jpg

Photos Christophe Aubry 2016. Merci !

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • J'aime beaucoup la photo de l'intérieur. Saint Chamand, encore un quartier à fuir, où l'on a même piqué les roues des voitures d'instits garées dans l'école. Hier la piscine et aujourd'hui la patinoire (avec une interrogation, comment va faire la Manufacture lors du Off ?). Fermée la piscine St Chamand, fermée celle de la Barthelasse..
    Finalement on l'aimait ce béton gris qui était blond dans le grand soleil d'été qui unissait filles et garçons de tous les coins d'Avignon.

  • Deux belles cagades de Mr Duffau Henri car par temps de Mistral tu y vivais l'enfer .
    Je ne sais pas pour le stade mais pour la piscine c'est une honte de la laisser dans un état pareil quand on lis les sommes dépensées tous les étés pour une pataugeoire qui fait la joie de 20 ou 30 gamins ( qui ont surement mis la panique à l'ancienne piscine ?)

  • MB², certes un certain nombre de réalisations de la municipalité Duffaut étaient imparfaites, voire franchement critiquables, mais elles avaient - et, pour certaines, ont toujours - le mérite d'exister. Rien à voir avec la léthargie contemporaine...

    Lou, merci de toujours exprimer avec des mots simples des choses très profondes ! L'époque de ces installations, comme de bien d'autres, n'est plus et le communautarisme a eu raison de la vie sociale dans les quartiers de notre jeunesse... Tout un passé qui s'enfuit à tire d'Helle !

  • De 1967 à 1970 à la piscine route de Marseille les filles étaient très jolies !!!et il y avait de la discipline assez sévère mais nous y étions habitues et cela ne nous gênait pas

  • Les dernières années du centre nautique furent très difficiles avec vigiles et gardiennage. Le nombre de plaintes allait croissant et bien des avignonnais n'y mettaient plus les pieds. Le pire était avec le refus de nombre de jeunes du quartier (et de moins jeunes aussi..) de se changer pour mettre un slip de bain. Ahurissant que d'avoir recours à des gros bras pour tenter (car ils n'y arrivaient pas toujours) de faire régner un minimum d'hygiène. Je pense que la réouverture est quasiment impossible aujourd'hui sauf à mettre en place une surveillance draconnienne jour et nuit. Un quartier à l'abandon ? Mais à qui la faute ? Sûrement pas aux avignonnais qui via leurs impôts locaux financent des projets qui font largement flop comme avec l'affaire du Foosbarn;

    http://www.laprovence.com/article/edition-avignon-grand-avignon/3519958/le-footsbarn-a-fait-un-flop-a-saint-chamand.html

    Une solution serait que nos amis les bobos, adeptes du vivre-ensemble, donnent l'exemple et s'empressent de déménager pour ces quartiers et leur éviter ainsi à la fois l'abandon et ce que Mme Helle nomme "la victimisation".

    A noter que le plongeoir était plus haut, je crois, que celui de Cassan. Les seules piscines importantes sont aujoud'hui au Pontet, à L'Isle et Cavaillon.

  • Pas connu celle de Saint Chamand, mais sentimentalement, celle de la Barthelasse demeure dans mon souvenir comme un petit paradis de la jeunesse, toutes conditions ou origines et genres mélangés.



    Depuis les ruines de l'Antiquité jusqu'aux sites et édifices actuels, abandonnés sous l'effet du modernisme (ou du désintérêt commercial) tous ces lieux désaffectés ont acquis, aux yeux de beaucoup d'amateurs, un certain charme, voire un charme certain :

    http://urbexsession.com/chateau/


    http://www.urbexground.fr/


    Aux États-Unis, ce sont des quartiers, et parfois des villes entières qui, tels les villages de la ruée vers d'or, sont abandonnés et deviennent des lieux d'attractions touristiques, ou pas !..

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Val-Jalbert


    Pas qu'aux U.S. d'ailleurs, un peu partout dans le monde :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ville_fant%C3%B4me

  • Oui, mais aucune comparaison, hélas. Ce n'est pas demain que Saint-Chamand va devenir un lieu touristique !

  • Lou Ravi, pour l'instant Saint Chamand a "tapé" dans l’œil, et l'objectif, d'un photographe, c'est un bon début :-)

    Il suffirait d'un peu de notoriété et cet endroit pourrait servir de décor, pour des photos de modes par exemple.

    Pour ce qui est des structures de la piscine, André Remondet, A. (?) Conil et Émile Sprumont y ont collaboré :

    http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/chastel_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=EDI&VALUE_98=piscine&NUMBER=14&GRP=3&REQ=%28%28piscine%29%20%3aEDI%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=50&DOM=All

    J'ai bien connu vu M. Sprumont vu qu'il demeurait et travaillait au deuxième étage de l'hôte Pagézy, juste en face de chez moi (quand j'étais jeune !).
    C'est lui qui a conçu le voile en béton de la voûte de l'église du Sacré-Cœur lors de sa reconstruction en 1953 :

    http://www.lesbonsplansdavignon.com/bon-plan-a-avignon-grand-avignon-les-20-et-21-septembre-2014-cest-les-journees-europeennes-du-patrimoine-suivez-le-guide-et-allons-a-la-decouverte-de-nos-villes-et-villages-et-de-leurs-merve

  • il s'agit bien de l'architecte Albert CONIL qui avait son atelier d'architecture sur le parvis de l'église Saint Agricol.
    il a eu droit a porter le nom d'une rue dans le hameau Saint Gabriel.

  • On arrive à investir ces photos en en détournant peut-être la stricte neutralité de l'objectif. Mais comment ne pas mettre de l'affect dans des lieux que l'on a connu fréquentés, sportifs et festifs à la fois. La patinoire n'est plus ce qu'elle était depuis longtemps. On peut se souvenir avec nostalgie de notre jeune équipe de Castors dont les patins se sont tus. Par ailleurs c'était, pour le Off, le seul plateau important, le plus grand de la ville. Loué à prix d'or il est vrai et nombre de compagnie y ont laissé des plumes.

Écrire un commentaire

Optionnel