Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1793, an 2

1793, year 2

532603729.jpg

Commentaires

  • Sans culottes ,hommes libres....J'aime cette description..
    Mais je ne savais pas que le document de base puisse être un imprime classique.....

  • Et si Avignon, le Comtat n'avaient pas décidés de devenir français ? La ville aurait-elle sombré dans quelque pauvre situation d'enclavée assistée, délaissée, ou au contraire aurait-elle pu devenir un petit état florissant, curiosité politique et touristique dans cette Europe banalisée et uniformisée ?

  • Une République éphémère si je me souviens bien. Une expédition extraordinaire qui a capoté.

  • Brigetoun, on y trouve Avignon écrit quatre fois dans l'en-tête !

    Michel, cet en-tête n'est peut être pas le tout premier ayant existé d'Avignon commune de la République Française, en tout cas il est daté an II (il faut que je trouve de quel mois...)

    Lou, je crois que nous devrons attendre que les frontières nationales se soient effacées pour de faire place à une Europe Unie, avant revendiquer à nouveau l'indépendance d'Avignon.
    Ah ! Ça ira...

    Jeandler, mes souvenirs font défaut... À quoi fais-tu allusion ?

    Chri, j'ai même vu un document de cette époque (ou pas loin) dont le mot fraternité était typographié en gros caractères : FRATÉNITÉ. C'était sans doute nouveau pour eux à l'époque la fraternité... :D

  • bonne année cher magnifique Michel!.je te souhaite beaucoup de joie et la bonne chance et que ton journal continue son chemin d'orée-tes photos et la raconte de l'histoire c'est magnifique.
    et(je ne peux pas résister)haha que l'année 2014 soit une expedition extraordinaire. pour le monde entier.
    je t'embrasse dans cette nouvelle lumiere.

  • Ah! ça ira, ça ira, ça ira: répétée trois fois cette certitude a aussi valeur de souhait.
    Et si on ne saurait dire, en ce début 14, dans quel sens ça ira, que ça aille dans le bon pour vous Michel, pour vos commentateurs et pour Avignon gros mignon .

Écrire un commentaire

Optionnel