Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Castèu de Courtino : la destilacioun

Château de Courtine : la distillation
Courtine chateau : the distillation

1656009509.jpg

Lien permanent 23 commentaires

Commentaires

  • On en sortait le 3-6 (je crois que mon grand-père appelait comme ça l'alcool à 90° de la distillerie) pour faire les liqueurs familiales, du genre de la pétarine (avec de la frigoule) :-DDD

  • le dénivelé est là..., à gche le déchargement...,
    un alambic...,pour faire de la gnole...?,
    le tuyau mène de l'eau, du château d'eau...?,
    des rails et des des petits wagons...?, des cyprès qui protègent du Mistral...!,
    au dessus des 3 fenêtres...une aération?,
    les platanes de ghe sont tjrs là...?, un petit mur pour les protégés des roues...ou un banc?,
    7 hommes + le "mr alambic"sur une petite plateforme?,
    les conversations allées" bon train"!, l'odeur...!, la chaleur...!, peut-être la fin de la journée...?.

  • « Cucurbite, chapiteau, col de cygne et serpentin, une structure singulière convoquant le légume et l’animal, la panse rebondie et les voltes tores de l’ophidien, le coude du volatile immaculé et l’ornement d’architecture où se condensent les vapeurs »
    Je n’ai pu, à la vue de cette image, m’empêcher d’aller relire les magnifiques pages que Michel Onfray consacre à la distillation dans «Célébration de la part des anges».

    Sur la photo les hommes, dont certains viennent d’affronter le danger mortel de la décuvaison (encore des morts chaque année de nos jours !), enfourchent le marc sorti sur des wagonnets montés sur rails. Un long tuyau apporte l’eau au serpentin, les flammes courent sous la cuve, une forte odeur emplit l’air. Comme le remarque Patricia le "chef" de l'alambic, en tablier, véritable Deus ex machina des vendanges, domine tout son monde. Les hommes s’agitent une dernière fois avant le grand calme des tonneaux où le vin continuera sa lente transformation. Les vendanges sont finies ! Mais en ce moment, ici, elles commencent…

  • Effectivement, dans des documents du début du XIXe siècle, on trouve mention d'un "pavillon de Courtine" appartenant à dame de Forbin Janson.
    On y apprend d'ailleurs que cette propriété étendait ses terres également sur la commune de Barbentane.

  • Coincé au bureau ce matin je n'ai pas fini de faire des aller-retour sur ce blog...Je viens de faire quelques recherches: Robert Bailly parle du Domaine du Château de Courtines. Bastide au XVème, grange puis château avec les transformations des Galléans puis des Issarts. Charles Antoine de Galléans était baron des Issarts et de Courtines. Cette fort intéressante série nous fait toucher du doigt le travail des hommes, l'évolution de notre cadre de vie. Le parisien qui débarque en TGV ne peut avoir la moindre idée de ce que fut la terre où il ne marchera même pas puisque tout est bétonné, la richesse tu terroir et la sueur de ceux qui y vécurent (et d'ailleurs il s'en fout !). Bailly nous signale encore le mystérieux Château de Fogasses à la Barthelasse. Celui-là je ne le connais même pas. Aurais-tu une photo ?

  • je résume:"Bastide,Grange,Domaine,Château, Pavillon,Cave-Usine,Gare de Courtine(s)".
    Chateaubriand, Buffalo Bill...,
    un pont entre Courtine et Barbentane...?, un Bac...?,
    il me semble que F.MISTRAL parle de Bac...?, merci pour les recherches...

  • Voici tout ce que je trouve sur Avenioweb à propos de Fogasse :

    FOGASSE (Pierre de)
    Confrère de Notre Dame Laurette - 2 février 1641
    Sieur de la Barthelasse

    (...) Lot de divers documents concernant Auguste Lajard : manuscrit décrivant la généalogie et les successions de la famille de Feléon, alliée aux Fogasse d'Avignon et de la Barthelasse (fin XVIIème siècle)...

    ...mémoire touchant un leg de Pierre de Fogasse sieur de la Barthelasse de 500 écus...

    On est au XVIIe siècle.

  • Sur Geneanet :

    FOGASSE (de) (France) 1615 - 1615
    de FOGASSE-la BASTIE (France) 1841 - 1841
    FOGASSE (France) 1582 - 1582
    de FOGASSE LABASTIE Avignon 1772 - 1783
    de FOGASSE la BASTIE Avignon 1772 - 1772
    de FOGASSE la BASTIE (France)
    FOGASSE Paroisse Saint-Agricol, Avignon 1502 - 1502
    FOGASSE (France) -
    de FOGASSE 05, Fra (Hautes Alpes)
    de FOGASSE (France) 1490 - 1615

  • FOGASSE DE LA BASTIE. Gaspard De Fogasse De La Bastie, Prêtre du Diocèse d'Avignon,-Docteur en Théologie de la Faculté de Paris, du 13 Mai 1701, Chanoine honoraire depuis 1717, & grand Archidiacre de l'Eglise Cathédrale de Chartres depuis 1700, Abbé commendataire de l'Abbaye de Notre-Dame d'Ardennes, près de Caen, Ordre de Prémontré, Diocèse de Bayeux, depuis le 1er Avril 1700, Vicaire Général de l'Evêque de Chartres, & Député de la Chambre du Clergé du Diocèse de Chartres, mort dans cette Ville le 16 Février 1739, âge d'environ 65 ans, étoit frère puîné de
    Pierre De Fogasse, Seigneur, Marquis de la Bastie, dans le Comtat Venaiffin, ci-devant Envoyé Extraordinaire du Roi à Florence, qui a épousé Anne-Thérèse de Brancas, sœur de l'Archevêque d'Aix & de l'Evêque de Lisieux, de laquelle il a, entr'autres enfans : — 1. Louis-henri De Fogasse De La Bastie, Prêtre, Chanoine & Haut-Doyen de l'Eglise Cathédrale de Lisieux, Vicaire-Général de rEvêque de Lisieux, son oncle, & ci-devant Chanoine de l'Eglise Cathédrale de Chartres ; — 2. & Jean-Joseph De Fogasse - D'entrechaux De La Bastie , Prêtre, Chanoine & Archidiacre de Princerais dans l'Eglise de Chartres, Abbé Commendataire de l'Abbaye de Josaphat, Ordre de St Benoît, Diocèse de Chartres, 8c Vicaire-Général de l'Evêque de Chartres. Mercure de Mars 1755, p. 611.

  • Merci pour ttes ces recherches. Peut-être qu'effectivement Fogasses est le château bien connu. je ne sais pourquoi il me semblait avoir lu qu'il était "mystérieux".
    Ets Fougasse (matériel pour pâtisserie-boulangerie à Vedène, rapport avec Fogasses ?)
    Barbentane et son bac: rien trouvé dans l'Histoire de Barbentane (de Jano et Linsolas) que j'ai exhumée de son profond placard. Connu un panneau à Châto qui dans les années 80 signalait encore "bac" en direction de la Durance (un bac pendant la réparation du pont de Bonpas ?).
    Pont de Rognonas: créé en 1834. Bernard Gibert signale que le pape Grégoire XI traverse en 1374
    la Durance "au port de Barbentane" par un pont de bateaux.

    Et avec tout cela, ma femme qui m'engueule à me voir sur le net tout ce matin doit penser que je suis sur Meetic !

  • Sur le site de la mairie d'Avignon :

    Continuez sur le chemin des Vignes, puis prenez à droite le chemin de la Projette jusqu’au mas du même nom

    Après le virage, le chemin se poursuit sous le nom de chemin des Pêchers et conduit au château de la Barthelasse. Du portail, vous pouvez apercevoir les tours du château derrière les cerisiers.

    En 1561, Jean de Fogasse achète les terres et la seigneurie de Barthelasse à Michel Burlat. En 1566 le Roi de France Charles IX confirme ce titre. Par cette décision, le Roi entend marquer les limites de son royaume par rapport aux états du Pape, et fait planter deux bornes à ses armoiries aux extrémités de l’île. Il oblige Fogasse à élever un château selon des indications très précises.

    Le château devait en particulier posséder : « un portail avancé jusques aux bords du Rhône, sur le haut duquel seraient les armoiries du Roi et au plus haut au-dessus d’icelui un fanal de pierre vitré où la nuit, dans les grands vents, arbre et brusle une grosse lumière pour servir de phare et guide aux patrons qui conduisent la nuit les voyageurs ou autres barques ».

    Le seigneur de la Barthelasse exécuta point par point les ordres du Roi. Le château est encore debout, seules les toitures ont été modifiées. Le portail et son phare ont disparu.

  • J'ai une CPA Restaurant de Bagatelle qui resemble à un " Château" mais plutot à mes yeux ces maisons bourgeoises pour prendre l'air à la campagne dans les annees 1900
    Je pars au cirque vous la scanne demain

  • hi hi merci Michel pour le lien vers la recette de la pétarine ;-)
    Mais Attention ! c'est une recette familiale... devrais-je demander des droits d'auteur ? ;-)
    En tout cas je fais déguster à volonté... sauf qu'il n'y en a plus, va falloir refaire les stocks au printemps prochain !

  • Bonjour
    Je suis propriétaire depuis dix avec mon mari de l HOTEL DE FOGASSES dite Maison de Fogasses 37 rue de Foubisseurs et passionnée par ma Provence et son histoire tout comme vous
    Si vous avez besoin d'éléments vous pouvez me contacter

  • Bonjour
    Je suis propriétaire depuis dix avec mon mari de l HOTEL DE FOGASSES dite Maison de Fogasses 37 rue de Foubisseurs et passionnée par ma Provence et son histoire tout comme vous
    Si vous avez besoin d'éléments vous pouvez me contacter

Écrire un commentaire

Optionnel